3 juillet 2014
Le pissenlit
Par: Martin Bourassa

Aux gaspilleurs

La ronde infernale des déménagements tire à sa fin et elle a laissé derrière elle nombre de déchets sur les trottoirs de Saint-Hyacinthe. Dans certains cas, on peut même parler de déchets de luxe tant les meubles et les objets de toutes sortes semblent en bon état. Au lieu de se tourner vers les éboueurs et la collecte des gros rebuts, il serait plus avisé d’essayer de donner une seconde vie utile à ces objets et de les offrir à des organismes d’entraide ou de recyclage. C’est un peu plus de tracas, mais c’est nettement plus écologique et satisfaisant comme démarche. Au moment de jeter, la modération a encore là bien meilleur goût.

image