21 mars 2019
Avec une trentaine de combats et deux galas
Le plus gros Boxemania de l’histoire des Apprentis Champions
Par: Maxime Prévost Durand

Le Maskoutain Samuel Lajoie sera de nouveau en grande finale de Boxemania, samedi, dans ce qui pourrait être son dernier combat disputé à Saint-Hyacinthe avant de passer chez les pros. Photothèque | Le Courrier ©

Un gala l’après-midi, un autre en soirée. Au total, tout près d’une trentaine de combats à l’horaire. L’école de boxe Les Apprentis Champions s’apprête à présenter, samedi, le plus gros Boxemania de son histoire au Centre communautaire aquinois, où défileront 29 de ses athlètes.

publicité

Pour la première fois, l’événement sera scindé en deux galas, question que tout le monde puisse y avoir un maximum de plaisir, indique l’entraîneur Steve Choquette, qui coordonne l’ensemble des activités de Boxemania. Le gala de l’après-midi, à compter de 15 h, sera exclusivement réservé aux enfants, tandis que celui en soirée, dès 19 h 30, mettra en vedette les boxeurs plus âgés et plus expérimentés.

« Le plus gros gala que j’avais fait, c’était au début 2000. Il y avait eu 26 combats. Ça avait commencé à 13 h et ça avait fini à minuit », se souvient Steve Choquette.

Avec les nouvelles notions instaurées depuis au sein de la Fédération québécoise de boxe olympique, comme les combats PB8 (des combats plus courts d’exhibition pour les tout jeunes boxeurs), on devrait avoir droit à un gala plus condensé, mais on prévoit tout de même toute une journée de boxe chez les Apprentis Champions. L’an dernier, il y avait eu 24 combats à Boxemania.

Samuel Lajoie, pour une dernière fois à Saint-Hyacinthe?

La grande finale de Boxemania sera une fois de plus l’affaire de Samuel Lajoie, qui a franchi l’an dernier le cap des 100 combats chez les amateurs. La fin de semaine dernière, à son 107e combat, il a signé une victoire convaincante par décision unanime dans un gala présenté à Terrebonne. Plus tôt cet hiver, il avait atteint la finale du Défi des champions, lui permettant de se qualifier pour la première fois pour le championnat canadien.

« Ce sera sûrement son dernier combat à Saint-Hyacinthe avant qu’il fasse le saut chez les pros, a noté Steve Choquette. Ce sera une belle occasion de venir l’encourager. »

Parmi les autres boxeurs des Apprentis Champions en action, on retrouvera Symon Huneault-Bourbonnais et Sarah-Claude Beauregard dans les demi-finales du gala en soirée, en plus de Guillaume Drouin, Asfand Khan et Caroline Letellier, elle aussi qualifiée pour le championnat canadien plus tard au printemps.

La relève

En après-midi, le jeune Rémi J. Hamel fera les frais de la finale de la relève, précédé par l’expérimenté Hugo Letellier, qui compte déjà 38 combats à son actif malgré ses 13 ans. Ludovik et Daphnée Jodoin, de même que Thomas Poitras et Isaac Lapointe seront aussi de la partie.

À ceux-là s’ajouteront plusieurs autres protégés des Apprentis Champions qui auront l’occasion de triompher devant leur famille et leurs amis.

Prendre de l’expérience

Avec plus de 180 membres, l’école de boxe Les Apprentis Champions bouillonne de jeunes boxeurs en quête d’expérience. Parmi les 29 qui seront en action, plusieurs comptent moins de cinq combats à leur fiche. Deux d’entre eux livreront leur tout premier combat samedi.

« Il faut faire boxer nos jeunes pour leur faire prendre de l’expérience, indique Steve Choquette. On a une grosse équipe qui se promène partout. À peu près 99 % du temps, on va se battre ailleurs, alors de faire un gala chez nous, c’est le fun pour eux, c’est une fierté de se battre ici et ça donne un beau spectacle. »

Pas moins de huit clubs différents avaient confirmé leur présence en début de semaine. Ceux-ci provenaient d’aussi loin que Gatineau, Québec, Terrebonne, Chibougamau, Sherbrooke, Robertsonville, Rimouski et la Beauce.

Les billets donnant accès aux deux galas seront disponibles à l’entrée au coût de 30 $. L’ouverture des portes se fera à 14 h.

image