2 octobre 2014
Le porteur de valises
Par: Martin Bourassa

Publicité
Activer le son

On connaît maintenant l’identité du successeur de Mario De Tilly à la tête du Centre local de développement (CLD) Les Maskoutains. Le conseil d’administration a confié à Charles Fillion le mandat de reprendre le flambeau.

C’est un choix étonnant à plusieurs niveaux. Dans un monde idéal, on aurait pu s’attendre à ce que le CLD embauche un chasseur de têtes dans l’espoir de recruter une grosse pointure en matière de développement économique.

Au moins pour donner l’impression que ne remplace pas Mario De Tilly qui veut. On aurait alors donné à la firme externe le mandat de dénicher la perle rare, un as reconnu dans son domaine. Mais le CLD n’a pas choisi cette option. On a plutôt suivi le chemin traditionnel et attendu les CV, pour choisir le meilleur candidat intéressé.

À la lumière des résultats, on se demande si les candidats étaient nombreux.

Peut-être que Charles Fillion deviendra la future grande star des CLD, c’est le bonheur que nous nous souhaitons. Mais pour l’instant il a tout à prouver puisque ses réalisations passées auraient sans doute fait de lui le candidat tout désigné pour plutôt prendre en charge un organisme du genre Forum 2020 ou Espace Carrière.

On s’étonne également que le CLD ait retenu un candidat aux couleurs politiques on ne peut plus affirmées, lui qui a été pendant huit ans proche conseiller et collaborateur de la députée péquiste Marie Malavoy. En ce qui nous concerne, un poste de DG de CLD devrait être apolitique. Mais il y a longtemps que notre CLD ne l’est pas puisque l’ancien DG ne se gênait pas pour contribuer aux campagnes péquistes et bloquistes.

On s’étonne également que le CLD ait retenu un candidat aux couleurs politiques on ne peut plus affirmées, lui qui a été pendant huit ans proche conseiller et collaborateur de la députée péquiste Marie Malavoy. En ce qui nous concerne, un poste de DG de CLD devrait être apolitique. Mais il y a longtemps que notre CLD ne l’est pas puisque l’ancien DG ne se gênait pas pour contribuer aux campagnes péquistes et bloquistes.

La grande famille péquiste maskoutaine sera certainement ravie de ce choix qui va dans le sens de la continuité, mais faudra voir ce que ça donne à l’usage.

En vérité, on aurait pourtant tort d’avoir de grandes attentes envers M. Fillion et de le comparer à son prédécesseur. Ce serait injuste pour lui, car dans les faits il ne remplace pas tant que ça M. De Tilly puisque ce dernier avait le double mandat de diriger le CLD et de diriger la Cité de la biotechnologie. M. Fillion n’aura pas ce luxe.

Le DG du CLD sera donc limité à la petite gestion du train-train quotidien, des programmes et des fonds placés entre les mains du CLD. Son champ d’action sera limité et son passeport optionnel. Tout le développement économique de la région, sa stratégie et sa mise en place se fera désormais par l’intermédiaire de la Cité de la biotechnologie, en vertu du contrat de 10 ans conclu avec la Ville de Saint-Hyacinthe, son principal et seul bailleur de fonds, outre ses revenus de location. C’est cette embauche bien davantage que celle au CLD, qui fera foi de tout et qui sera névralgique pour le Saint-Hyacinthe économique de demain. C’est la Cité qui aura le mandat de la promotion et de la prospection de la région au niveau national et international.

Charles Fillion ne sera qu’un simple porteur de valises du DG de la Cité, même si on tentera de nous convaincre du contraire. La pression et le plaisir, c’est le directeur général de la Cité qui l’aura. Bien hâte de savoir qui sera l’Élu.

image