12 septembre 2019
Deuxième édition maskoutaine du 13 au 15 septembre
Le Poutinefest récidive au parc Casimir-Dessaulles
Par: Olivier Dénommée

Malgré quelques ratés, la première édition du Poutinefest de Saint-Hyacinthe a attiré beaucoup de participants. Photo gracieuseté

Après avoir connu une affluence particulièrement élevée à sa première édition en 2018, le Grand Poutinefest revient pour une deuxième année au parc Casimir-Dessaulles de Saint-Hyacinthe, mais pas sans assurer qu’il a apporté les correctifs nécessaires pour garantir une meilleure expérience aux festivaliers maskoutains.

Publicité
Activer le son

De l’aveu de la directrice générale du Grand FoodFest, Maude Couillard, l’organisation n’avait pas prévu une telle affluence l’automne dernier. « On a constaté un bel engouement et une participation énorme à Saint-Hyacinthe et on a bien hâte d’y revenir pour une deuxième année. »

Selon elle, plusieurs des irritants que les festivaliers ont énumérés l’année dernière ont été corrigés. « Cette année, on aura sept ou huit foodtrucks sur le site au lieu de cinq. Cette année, on collabore aussi avec la microbrasserie Le Bilboquet et la distillerie NOROI, des produits locaux, pour le volet bière artisanale et on a modifié nos heures pour mieux répartir l’affluence de festivaliers », énumère Mme Couillard.

Deux guichets automatiques et trois chapiteaux pour accueillir les festivaliers en cas de pluie se trouveront également sur le site cette année.

Pour tous les goûts

Chaque kiosque proposera trois « poutines réinventées » variant de 11 $ à 16 $, selon Maude Couillard. « Tout est fait maison, alors c’est normal que ça se reflète dans les prix. Pour ceux qui souhaitent une alternative moins dispendieuse, chaque kiosque proposera aussi une poutine régulière. »

Le 2e Poutinefest de Saint-Hyacinthe mise aussi sur les familles avec une offre bonifiée à l’attention des enfants. « L’an dernier, on avait déjà des jeux gonflables, mais on ajoute de l’animation avec un clown et des spectacles pour enfants le samedi et le dimanche », précise Mme Couillard. Deux chansonniers offriront quant à eux une ambiance musicale en soirée.

Au profit de la MDJ

L’an dernier, une somme d’argent avait été remise au Club Optimiste Douville. Cette fois, le Poutinefest de Saint-Hyacinthe choisit un nouvel organisme, la Maison des Jeunes (MDJ) de Saint-Hyacinthe. « C’est toujours important pour nous de redonner aux communautés qui nous accueillent. On redonnera à la MDJ une partie des ventes d’alcool, de fourchettes (vendues 1 $) et des verres réutilisables. On n’a pas d’objectif précis en ce sens, mais on aimerait bien remettre entre 3000 $ et 3500 $ à l’organisme », mentionne Mme Couillard. Elle ajoute que la MDJ aura aussi un kiosque sur place pour faire connaître sa mission pendant le festival.

Cette fin de semaine, l’organisation du Poutinefest espère accueillir autant d’amateurs de poutine qu’en 2018 au parc Casimir-Dessaulles. « L’année dernière, c’était une première tentative, alors on ne savait pas à quoi s’attendre à Saint-Hyacinthe. Là, on est préparés : je suis certaine qu’on aura droit à une excellente deuxième édition et que les participants vivront une très belle expérience du 13 au 15 septembre », conclut Mme Couillard.

Les premiers festivaliers sont attendus ce vendredi au parc Casimir-Dessaulles à compter de 12 h. L’entrée sur le site est gratuite.

image