15 mars 2012
Le président de l’UPA de passage à Saint-Hyacinthe
Par: Jean-Luc Lorry
Le président de l'UPA, Marcel Groleau

Le président de l'UPA, Marcel Groleau

Marcel Groleau qui est à la barre de l’UPA depuis début décembre était de passage dernièrement à Saint-Hyacinthe pour annoncer quel cap doit prendre le secteur agricole au Québec.

publicité

Celui qui succède à Christian Lacasse comme président de ce syndicat agricole qui représente 43 000 producteurs agricoles à l’échelle de la province répondait à une invitation de la Chambre de commerce et de l’industrie des Maskoutains.

Producteur laitier à Thetford Mines, Marcel Groleau occupait depuis huit ans le poste de président de la Fédération des producteurs de lait du Québec. « Pour moi, l’agriculture au Québec doit être productive et plus rentable. Notre agriculture ne doit pas être soutenue, mais reconnue », a-t-il déclaré, lors d’une conférence tenue dans le cadre des activités Tapis rouge de la Chambre de commerce.Au Québec, le milieu agricole et celui de la transformation alimentaire représentent 174 000 emplois. « En Montérégie, l’agriculture compte 29 000 emplois directs », précise le président de l’UPA. Selon lui, l’augmentation croissante de la population a pour conséquence la nécessité d’augmenter régulièrement la production en agriculture. « Il est primordial de protéger le territoire agricole. Les municipalités doivent penser en terme de densification et non d’expansion », considère M. Groleau.Ce dernier a également mis de l’avant l’importance de la mise en marché collective qui demeure une garantie d’approvisionnement pour l’industrie agroalimentaire.

image