26 septembre 2019
Meurtre d’Isabelle Lavoie
Le procès de Maxime Labrecque débute aujourd’hui
Par: Maxime Prévost Durand

Maxime Labrecque, dont le procès débute aujourd’hui, est accusé d’avoir tué son ex-conjointe Isabelle Lavoie. Le drame s’était déroulé dans un logement de la rue des Seigneurs Ouest à Saint-Hyacinthe en septembre 2016. Photothèque | Le Courrier ©

Le procès devant jury de Maxime Labrecque, présumé assassin de son ex-conjointe Isabelle Lavoie, débutera ce matin au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Accusé de meurtre au premier degré, l’homme de 37 ans est détenu depuis son arrestation le 13 septembre 2016, soit le jour du drame conjugal.

Publicité
Activer le son

L’avocate de la Couronne, Me Claudie Gilbert, lancera cette nouvelle étape des procédures en présentant aux jurés les éléments de preuves recueillis. Plusieurs témoignages sont également prévus durant le procès, lequel se poursuivra au cours des prochaines semaines. L’accusé pourra par la suite déterminer s’il souhaite présenter une défense avant le dépôt des plaidoiries.

Présentée en Cour supérieure en raison de la gravité de l’accusation, la cause est menée par le juge Michel Pennou. Celui-ci a rencontré 14 jurés, mardi, afin de leur expliquer les différentes étapes des procédures et leur rôle dans le verdict qui sera rendu. De ce nombre, 12 jurés formeront le jury final ce matin.

Il y a déjà près de deux ans que l’on sait qu’un procès sera tenu dans cette affaire. L’enquête préliminaire avait d’ailleurs été avortée à l’automne 2017 alors que l’avocat de la défense, Me Martin Latour, avait estimé que suffisamment de preuves avaient été déposées pour que son client soit cité à procès. Les différentes étapes judiciaires qui ont suivi ont imposé le délai que l’on connaît aujourd’hui.

Maxime Labrecque est accusé d’avoir tué son ex-conjointe Isabelle Lavoie dans la nuit du 12 au 13 septembre 2016 après s’être rendu à sa résidence de la rue des Seigneurs Ouest, à Saint-Hyacinthe. Le couple, qui avait deux jeunes enfants, s’était séparé quelques semaines plus tôt. Lorsque le corps de la victime a été retrouvé par les autorités, Maxime Labrecque était lui aussi blessé, ce qui avait soulevé l’hypothèse du meurtre suivi d’une tentative de suicide. Il avait dû être hospitalisé avant de prendre le chemin de la prison.

image