4 août 2011
Reconstruction du viaduc Laframboise
Le projet au neutre
Par: Nicolas Dubois
Le viaduc Laframboise, qui surplombe l'autoroute 20 à Saint-Hyacinthe, sera démoli et reconstruit au cours des prochains mois. Quand? Voilà la question que bien des gens se posent.

Le viaduc Laframboise, qui surplombe l'autoroute 20 à Saint-Hyacinthe, sera démoli et reconstruit au cours des prochains mois. Quand? Voilà la question que bien des gens se posent.

Le projet de démolition et de reconstruction du viaduc Laframboise, qui surplombe l’autoroute 20 à Saint-Hyacinthe, est au point mort. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) ne sait pas quand débutera la période de mise en chantier de cette structure qui date des années 60.

publicité

Initialement, le MTQ souhaitait procéder à des travaux de renforcement du pont. Après analyse, le Ministère a jugé bon de simplement refaire le pont à neuf. Une réfection aurait été plus dispendieuse. Mais le projet semble toujours au neutre et les informations relatives à cette importante mise en chantier arrivent au compte-gouttes.

« Nous en sommes toujours à travailler sur le plan de reconstruction, s’est limité à dire un porte-parole du Ministère pour le territoire de l’Est de la Montérégie, Robert Fournier. Les travaux pourraient débuter d’ici quelques mois, voire une année. Il est encore trop tôt pour le dire. »Rappelons que la structure du pont d’étagement du boulevard Laframboise avait été secouée à la suite d’un accident routier en 2007. Un poids lourd circulant en direction de Québec avait heurté un pilier du viaduc. Le MTQ se fait rassurant, les automobilistes n’ont rien à craindre à utiliser le viaduc Laframboise, soutient son porte-parole. « Le pont est entretenu en conséquence. Il ne représente aucun risque pour les usagers », a affirmé Robert Fournier. Impossible de connaître les coûts qui seront associés à la construction d’un nouveau viaduc, bien que le projet représentera un investissement majeur de plusieurs millions de dollars. À titre comparatif, le Ministère a déboursé 7,5 millions de dollars pour le viaduc de la rue Pinard et un peu plus de 5 M$ pour celui de Sainte-Hélène, deux structures qui sont de plus petites dimensions.On ne sait pas non plus si le Ministère en profitera pour redessiner les bretelles d’accès et favoriser une meilleure fluidité de la circulation. Du côté du Ministère, on confirme cependant que le viaduc sera reconstruit de manière à éviter que des camions ne heurtent sa structure. Le Ministère ne sait pas si des voies de circulation demeureront ouvertes lors de la reconstruction. Une fermeture complète du viaduc pourrait causer des pertes économiques majeures aux commerçants du secteur nord de l’autoroute en plus de causer bien des maux de tête aux résidants de Saint-Thomas-d’Aquin. Les travaux devraient s’échelonner sur une période de six mois.

image