22 août 2019
Prochaine édition le 24 août
Le Qwackfest fait son chemin!
Par: Olivier Dénommée

Vanessa Cusson et Marie Beauchemin de la boîte LAprod sont derrière le Qwackfest, qui présente ses 7e et 8e éditions cet été. Photothèque | Le Courrier ©

Créé en 2017 au Canard du Village de Saint-Pie, le Qwackfest se veut un véritable rendez-vous pour les foodies en milieu rural sous l’impulsion du tandem Marie Beauchemin et Vanessa Cusson. Cette année, l’activité prend de l’ampleur et se déplace pour deux nouvelles éditions, à Rougemont le 24 août et au Saguenay le 14 septembre.

publicité

Marie Beauchemin, cofondatrice du Qwackfest, a rencontré LE COURRIER pour discuter de l’évolution rapide de ce projet. « Cette année, on présente deux éditions mobiles. Auparavant, on organisait ça à ma ferme [Canard du Village], mais c’est devenu trop gros pour continuer de le faire là. Notre mission demeure de faire découvrir les belles fermes et les différents producteurs de la région, alors il nous fait plaisir d’organiser ça sur deux nouveaux sites cette année en Montérégie et au Saguenay. »

En 2019, le Qwackfest mise aussi sur une nouvelle approche marketing. « On fait maintenant affaire avec l’agence Sparkling, spécialisée dans la promotion des produits du Québec et du terroir, et on mise sur une stratégie sur les réseaux sociaux et avec des influenceurs ciblés », ajoute Marie Beauchemin. Elle a notamment fait appel à l’humoriste Jérémy Demay comme ambassadeur grand public, à la jeune chef cuisinière Inès Gauthier, 14 ans, pour le volet familial du Qwackfest, et à des groupes musicaux populaires pour aussi attirer un public mélomane à Rougemont. « Le principal défi en Montérégie, c’est d’attirer le public de Montréal qui a l’embarras du choix et qui ne sait pas où aller. C’est pourquoi on a invité le groupe hip-hop Alaclair Ensemble, précédé du jeune duo émergent Kirouac et Kodakludo, pour attirer un peu de cette communauté à Rougemont! », explique la Saint-Pienne.

Un tour de Qwackteur

L’entrée régulière adulte sur le site à Rougemont est de 15 $ (plus taxes), mais le Qwackfest propose d’autres formules pour ceux qui veulent pleinement vivre l’expérience : le passeport QwackSOIF, donnant accès à 6 mini-consommations des différents kiosques participant à l’activité, ou encore la passe QwackVIP qui donne droit à un voyage en tracteur – renommé Qwackteur pour l’occasion – vers un lieu secret à 18 h 30 où se retrouvent les chefs, mixologues et autres personnalités présentes lors de l’édition, le tout dans une ambiance de feu de camp.

Sinon, les curieux pourront toujours assister à des compétitions de chefs et de mixologie le 24 août et pourront découvrir les nouveaux kiosques de producteurs locaux avant d’assister aux performances musicales en soirée. « On espère continuer d’attirer les familles, les foodies et les amateurs de musique au Qwackfest. On est conservatrices, mais si on a 1500 visiteurs à Rougemont, ce sera un succès pour nous! », considère Marie Beauchemin.

Évolution constante

Questionnée sur son ambition quant au Qwackfest, Marie Beauchemin croit avoir atteint une bonne vitesse de croisière avec deux éditions par été. « Comme on vise surtout des dates vers la fin de l’été pour ne pas entrer en conflit avec la haute saison des festivals, on en a assez de deux éditions par année, mais si on avait une plus grosse équipe, on pourrait peut-être monter à trois! On a de super beaux partenaires et tout le monde aimerait recevoir un Qwackfest sur sa ferme, alors c’est très encourageant pour la suite des choses. »

Le prochain Qwackfest, le 24 août de 13 h à 23 h, a lieu au Potager Mont-Rouge Halte gourmande (154, rang de la Montagne, Rougemont) et est doté d’un stationnement gratuit pour tous les visiteurs.

image