20 septembre 2018
Le Relais 2 h, fidèle au poste depuis 49 ans
Par: Maxime Prévost Durand
Plutôt que de se tenir le premier dimanche d’octobre comme à l’habitude, le Relais 2 h sera cette fois tenu le dimanche 14 octobre autour du parc Casimir-Dessaulles. Photothèque | Le Courrier ©

Plutôt que de se tenir le premier dimanche d’octobre comme à l’habitude, le Relais 2 h sera cette fois tenu le dimanche 14 octobre autour du parc Casimir-Dessaulles. Photothèque | Le Courrier ©

Peu de courses au Québec peuvent se targuer d’une aussi grande longévité que le Relais 2 h, une activité organisée par le Club athlétique de Saint-Hyacinthe autour du parc Casimir-Dessaulles et dont la 49e édition sera tenue le dimanche 14 octobre.

Publicité
Activer le son

Habituellement présenté le premier dimanche d’octobre, le Relais 2 h a été repoussé cette année afin d’attirer encore plus de coureurs. « Le Relais 2 h se tenait la même fin semaine qu’une grosse course à Granby et on perdait beaucoup de coureurs à cause de ça. On a décidé de changer la date pour que ça ne tombe plus en même temps », explique le président du Club athlétique, David-Olivier Huard.

Pour cette activité tenue en circuit fermé sur un parcours de 360 mètres, les participants ont le choix entre le relais d’une durée de deux heures ou celui d’une heure, selon le défi que chacun souhaite relever. Un volet entreprise est également prévu au cœur du relais 1 h. Dans chacun des cas, des équipes de trois coureurs doivent être formées.

Même si le but est de réussir à parcourir le plus grand nombre de tours, le président du Club athlétique affirme que l’activité est beaucoup plus accessible qu’elle ne le laisse présager. « Pendant longtemps, les gens voyaient le Relais 2 h comme une course très compétitive, mais au final, chacun y va à son rythme. Ça reste très accessible. Pour le relais 1 h, chaque personne coure environ 20 minutes, tandis qu’au relais 2 h, c’est environ 40 minutes par coureur », fait observer David-Olivier Huard.

Le Relais 2 h sera également une occasion de faire bouger tout près de 400 élèves de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Avec l’appui des enseignants en éducation physique, ceux-ci ont pu former des équipes de quatre pour participer au relais scolaire, une course d’une durée d’une heure.

Des changements pour le 50e?

Depuis plusieurs années, le Relais 2 h prend d’assaut les rues entourant le parc Casimir-Dessaulles, mais cela n’a pas toujours été le cas. À l’aube du 50e anniversaire de l’activité qui aura lieu l’an prochain, le président du Club athlétique de Saint-Hyacinthe n’écarte pas la possibilité de renouer avec les racines de cet événement de course à pied.

« On est en train de regarder s’il est possible de ramener certains éléments d’époque pour le 50e du Relais 2 h. Au départ, la course se faisait dans les rues au cœur du centre-ville et les gens sortaient pour encourager les coureurs », rappelle David-Olivier Huard.

Aucun endroit précis n’a pour l’instant été ciblé si l’activité devait quitter le parc Casimir-Dessaulles, mais on déjà peut penser aux alentours du Marché public comme un endroit de prédilection pour aller chercher le caractère historique souhaité. D’ici là, la 49e édition battra son plein le 14 octobre et il est déjà possible d’inscrire son équipe au www.club-athletique.com.

image