12 septembre 2019
Le rock des années 1980 revit au Centre des arts
Par: Maxime Prévost Durand

Deux ans après son dernier passage à Saint-Hyacinthe, le groupe rock Honeymoon Suite sera de retour au Centre des arts Juliette-Lassonde le 27 septembre. Photo gracieuseté

Rock et nostalgie font bon ménage au Centre des arts Juliette-Lassonde, alors que plusieurs groupes canadiens ayant fait leur renommée dans les années 1980 fouleront les planches de la salle Desjardins au cours des prochains mois.

publicité

Honeymoon Suite sera le premier de trois groupes rock à faire revivre les années 1980 en sol maskoutain alors qu’il sera de passage le vendredi 27 septembre avec ses « Feel It Again », « Love Changes Everything » et « New Girl Now ». Glass Tiger suivra le 18 décembre, puis Platinum Blonde, dont la venue a été annoncée hier, viendra à son tour le 27 mai 2020. À sa façon, chacun de ces groupes a marqué une génération.

« C’est le fun de voir ces groupes originaux qui sont encore là – certains avec un ou deux membres en moins pour différentes raisons – et qui ont le même plaisir à jouer leurs chansons », soutient le directeur général et artistique du Centre des arts Juliette-Lassonde, Jean-Sylvain Bourdelais.

Dans le cas de Honeymoon Suite, le groupe sortira même une toute nouvelle chanson intitulée « Tell Me What You Want » le jour même où il se produira à Saint-Hyacinthe. Il s’agira de leur premier matériel original dévoilé depuis leur dernier EP paru en 2016.

Bien entendu, les classiques seront aussi au rendez-vous, au plus grand plaisir des spectateurs. « Ça amène du gros fun [pour les gens qui ont vécu ces années-là], ça rappelle des petits moments de notre vie », poursuit M. Bourdelais, lui-même un adepte de ces groupes phares des années 1980.

C’est d’ailleurs devenu une signature du Centre des arts au fil des années d’accueillir ces groupes rock, que l’on voit peu souvent au Québec autrement. SAGA et Loverboy sont venus faire leur tour dans les dernières années, entre autres. « Honeymoon Suite était aussi venu en cabaret il y a deux ans, puis Glass Tiger avait joué chez nous l’an dernier et ils reviennent tous les deux cette année. »

Quant à Platinum Blonde (« Crying Over You », « Doesn’t Really Matter » et « Not In Love »), ils en seront à leur premier passage dans la région, un coup dont le DG du Centre des arts n’est pas peu fier. « Ça fait longtemps que je les veux. Ça a été long [avant qu’on réussisse], mais on a persisté, dit-il en souriant. Pour l’instant, on est d’ailleurs les seuls au Québec qui vont accueillir leur show. »

D’autres formations pourraient également s’ajouter à la liste dès l’an prochain. « On a lancé quelques lignes à l’eau en vue de la prochaine saison », conclut M. Bourdelais.

image