26 janvier 2017
Carte blanche
Le RRQ, un système à améliorer!
Par: Pierre Bornais
Publicité
Activer le son

Mis en place il y a 50 ans, le Régime des rentes du Québec (RRQ) constitue pour des millions de Québécois une source importante de revenus au moment de la retraite.

Au cours des prochains mois, le Gouvernement procédera à des consultations publiques afin de déterminer quels changements effectuer pour en assurer la pérennité. La dernière opération du genre remonte à 2011 et elle doit être effectuée aux six ans, alors que l’évaluation actuarielle doit être pour sa part, répétée aux trois ans.

C’est donc une période au cours de laquelle, chaque individu ou groupe d’intérêt peut faire valoir son point de vue concernant les divers aspects de ce régime qui touche tous ceux et celles qui ont occupé un emploi au cours de leur vie active.

Il s’agit aussi d’un programme complexe qui comporte de nombreux volets, à portée actuelle ou future, et qui doivent évoluer dans le temps. 

Aux extrêmes, il y a ceux qui le trouve trop généreux (et trop onéreux pour les entreprises) et ceux qui voudraient qu’il soit la vraie base d’une retraite décente pour tous. Entre les deux, il y a certainement suffisamment d’espace pour adapter le système à la réalité économique d’aujourd’hui et aux changements à venir.

Mais tous les efforts devraient être consentis pour l’améliorer en mettant au cœur de cette consultation publique le mieux-être de tous les bénéficiaires.

Il y va de l’intérêt de tous ceux et celles qui, aujourd’hui comme demain, sont et seront touchés par les éventuels changements de s’informer sur les orientations à venir. Et d’y apporter une contribution positive pour que le RRQ atteigne vraiment les cibles visées par les visionnaires qui l’ont mis en place au Québec.

image