22 octobre 2020
Avec 17 cas de COVID-19 et un premier décès
Le Séminaire touché à son tour
Par: Maxime Prévost Durand

Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Séminaire de Saint-Hyacinthe, nouveau foyer d’éclosion de COVID-19, pleure déjà la perte de l’un des siens. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un autre milieu de vie pour aînés est touché par une forte éclosion à Saint-Hyacinthe, a appris LE COURRIER. Après les résidences Bourg-Joli et Villa St-Joseph, c’est au tour du Séminaire de devoir affronter la COVID-19. La maladie a déjà atteint 17 personnes, dont huit résidents. L’un d’entre eux en est décédé.

Publicité
Activer le son

Deux résidents avec des symptômes « presque imperceptibles » ont d’abord été dépistés le 13 octobre. Les résultats, obtenus deux jours plus tard, ont confirmé qu’ils étaient positifs à la COVID-19.

« Depuis, le virus s’est propagé à une vitesse spectaculaire », a indiqué le directeur des ressources humaines et des opérations du Séminaire, David Bousquet, en réponse à nos questions.

Un dépistage massif de l’ensemble des résidents et des employés a été réalisé le samedi 17 octobre et a permis de détecter huit cas positifs chez la quinzaine d’employés de l’infirmerie. Un employé des opérations a aussi été trouvé positif. Chez les quelque 35 résidents, ils sont huit à avoir reçu la confirmation qu’ils sont atteints de la COVID-19. Six d’entre eux ont été transférés dans différents établissements du réseau de la santé. Deux autres résidents étaient sous surveillance mardi en raison de l’apparition de symptômes sans avoir reçu un résultat positif.

Un premier décès a été déploré le 14 octobre lorsque le Père Raoul Lecavalier s’est éteint, a fait savoir M. Bousquet. Dépisté la veille, l’homme âgé de 102 ans et six mois ne présentait pas de symptômes, mais avait déjà la santé fragile. Le résultat du test, reçu au lendemain de sa mort, a confirmé qu’il avait contracté la COVID-19.

« Afin de lutter contre la propagation du virus, tous les résidents sont confinés à leur chambre depuis samedi, 9 h, jusqu’à nouvel ordre. L’hypothèse la plus plausible est que le virus soit entré par l’entremise d’un employé asymptomatique de nos services de santé. Cet employé aurait travaillé dans l’une des deux résidences maskoutaines contaminées [Villa St-Joseph et Bourg-Joli] », a soutenu M. Bousquet.

La zone la plus touchée du Séminaire de Saint-Hyacinthe a été celle de l’infirmerie, où « presque la totalité de l’étage » a été infectée par le virus en moins de deux semaines. « Heureusement, la situation est sous contrôle aux étages occupés par des résidents autonomes », a ajouté M. Bousquet.

Des cas chez Sainte-Marthe

La résidence Chartwell Sainte-Marthe de Saint-Hyacinthe s’ajoute elle aussi au tableau des résidences pour aînés cumulant des cas de COVID-19 depuis quelques jours.

Au moins quatre cas avaient été recensés parmi les résidents le 16 octobre, selon une lettre envoyée aux familles des aînés. Deux employés ont aussi été déclarés positifs.

Il n’a pas été possible de savoir au moment de mettre sous presse s’il y avait eu des nouveaux cas confirmés depuis la fin de semaine. On ignore également si les résidents affectés ont été transférés dans des établissements comprenant des unités dédiés à la COVID-19.

image