4 mars 2021
Carte blanche
Le sexe des patates
Par: Christian Vanasse

Quand j’ai appris la nouvelle du changement de nom du célèbre jouet de Hasbro, le lendemain du congédiement de Claude Julien, j’ai fondu en larmes sur ma table de cuisine : « Y a pas de place, nulle part, pour tous les “Mr Patate” du monde entier! »

Publicité
Activer le son

Je me suis fait rire un moment avec ma parodie d’Ovide Plouffe, mais bon, pas de quoi en faire un show non plus, je suis passé à autre chose. Le soir en me couchant, j’ai imaginé que ça serait ben le boutte si ça partait un mouvement « Je suis Mr Patate! » « Ben non. C’ben qu’trop con! » que je me dis avant de m’endormir. Je suis naïf des fois. Le lendemain, la banale décision d’affaires d’une compagnie de jouets déchaînait les passions et le mépris. Des chroniqueurs avides d’attention déchiraient leur chemise à grands coups de « Woyons donc! Où s’en va le monde? »

Il y avait pourtant mille sujets! Même la rainette faux-grillon aurait été une meilleure option d’indignation. Ça va mal en santé, en éducation et jusque dans le vestiaire du Canadien, mais hey! le sexe des patates, ça vaut la peine de faire un débat de société! J’ai l’air de me moquer, mais peut-être que ça cache quelque chose de plus profond. Peut-être faut-il s’interroger sérieusement sur ceux qui font une crise de bacon en majuscules « CHEZ NOUS, ÇA VA RESTER M. PATATE OK? »

De quossé ça change dans vos vies? Qu’est-ce qu’on vous enlève de si précieux au quotidien quand des enfants mettent les vêtements ou accessoires qu’ils veulent sur un jouet en plastique? Et surtout… mais vous avez quel âge? Si vous demandez : « Woyons donc! Où s’en va le monde? »… j’espère sincèrement que ce n’est pas à la même place que vous.

image