12 décembre 2013
Retrait des enseignes
Le syndicat ne bronche pas
Par: Jean-Luc Lorry
Malgré le dépôt d'une offre et d'une contre-offre, le conflit de travail est toujours figé à l'Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe.

Malgré le dépôt d'une offre et d'une contre-offre, le conflit de travail est toujours figé à l'Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe.

En début de semaine, le comité de négociation CSN a tenu son assemblée générale hebdomadaire pour informer ses membres de l’offre patronale et de la contre-offre adressée à l’employeur.

« Malgré un changement au niveau des offres salariales, la dernière offre n’apporte rien de nouveau et est pleine de trous. Quand il n’y a pas un mot sur la protection en cas de concession partielle, un plan vert charcuté et plusieurs sujets qui seront à discuter plus tard, il n’y a rien de surprenant à ce qu’aucun de nos membres n’ait demandé un vote là-dessus », a indiqué au COURRIER, Robin Saint-Pierre, président du syndicat local de l’Hôtel des Seigneurs.

Selon nos informations, la dernière fois où l’ensemble des employés syndiqués ont eu la possibilité de se prononcer sur le conflit de travail remonte au vote qui a permis le déclenchement d’une grève illimitée à la fin octobre 2012.La contre-offre syndicale est actuellement étudiée par l’employeur. « Nous sommes loin de s’entendre », a brièvement commenté Herman Champagne, porte-parole de Silver-Birch Hotels & Resorts.

Démembrement

Face au spectre de la fermeture, le propriétaire de l’Hôtel des Seigneurs est passé de la parole aux actes et a commencé à démembrer son établissement.

L’imposante enseigne située à l’entrée du complexe a été retirée et d’autres ont été recouvertes de toiles.La prochaine étape se déroulera dans le cadre du conseil municipal du 16 décembre. Les élus maskoutains pourraient retirer l’offre de la Ville d’acquérir le centre des congrès et lever l’effet de gel en matière de zonage. Une mesure qui permettrait à SilverBirch de vendre sa propriété à des fins autres qu’hôtelières et de congrès.En prévision de cette assemblée publique, le syndicat local a déposé à l’intention du maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, un document de 10 pages rappelant entre autres les enjeux de la négociation. Un souper de 80 personnes et des nuitées d’équipes de hockey mineur sont encore prévus pour les derniers jours d’activités de l’Hôtel des Seigneurs. La dernière nuitée possible pour la clientèle est celle du samedi 14 décembre.

image