23 octobre 2014
Cégep de Saint-Hyacinthe
Le terrain synthétique prêt deux mois plus tard que prévu
Par: Maxime Prévost Durand
L’équipe de football des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe a foulé le nouveau terrain synthétique pour la première fois dimanche après-midi à l’occasion de sa dernière partie à domicile. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’équipe de football des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe a foulé le nouveau terrain synthétique pour la première fois dimanche après-midi à l’occasion de sa dernière partie à domicile. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une première joute de football collégial a pu être disputée sur le nouveau terrain synthétique du Cégep de Saint-Hyacinthe dimanche. Les travaux exécutés sur la surface ont été finalisés le 17 octobre, soit deux mois plus tard que l’échéancier prévu par la Ville de Saint-Hyacinthe, maître d’oeuvre du projet.

Publicité
Activer le son

Des retards au niveau de la livraison du sous-tapis, un tapis qui se place sous la surface synthétique, ont causé à eux seuls ce retard, explique-t-on du côté de la Ville.

« C’est le sous-tapis qui a causé ces retards. Il y a eu un problème avec un fournisseur de Toronto. Ils ont connu des pépins dans la fabrication et il y a eu un imbroglio dans la livraison », soutient Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville.

Ainsi, plutôt que d’être prêt le 15 août, soit la date de livraison avancée avant que ne commencent les travaux en mai, le terrain n’a été finalisé qu’au cours des derniers jours, permettant à l’équipe de football des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe d’y disputer une seule partie avant que la saison ne se termine.

Ils ont toutefois dû disputer la rencontre sans le tableau indicateur du terrain, puisque les branchements électriques ne sont pas tous complétés. L’éclairage du terrain reste aussi à être finalisé au cours des prochains jours, selon Mme Massé.

La piste d’athlétisme entourant le terrain de football sera quant à elle complétée seulement au printemps 2015. « Elle est déjà asphaltée. Il reste le recouvrement synthétique à poser et le lignage à faire. C’était déjà prévu comme cela », indique Mme Massé.

Un projet de 3 M$

Ce projet de terrain synthétique représente un investissement de 3 M$, dont le montant est assumé aux deux tiers par le Cégep et à la hauteur de 1 M$ par la Ville de Saint-Hyacinthe.

Selon Brigitte Massé, les retards n’occasionneront pas d’excédents au niveau des coûts. « Je n’ai pas eu d’informations à cet effet », a-t-elle mentionné.

Les élus municipaux avaient voté un avis de motion en décembre dernier pour permettre à la Ville de Saint-Hyacinthe de réaliser un règlement d’emprunt de 2,3 M$ dans le cadre du projet. De ce montant, 1 M$ était dédié à la portion assumée par la Ville, alors que 1,3 M$ servait à financer la portion du Cégep. Ce dernier remboursera la majeure partie via une entente déjà existante entre les deux parties sur l’utilisation de plateaux sportifs de l’institution collégiale. Les 700 000 $ restants et nécessaires à la réalisation du projet proviennent du fonds consolidé du Cégep.

image