20 décembre 2018
Le Tournoi de hockey pee-wee retente l’expérience américaine
Par: Maxime Prévost Durand

La 46e édition du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe se tiendra du 3 au 14 janvier au Stade L.-P.-Gaucher et au complexe Isatis Sport. Pas moins de 102 équipes de tous les niveaux y participeront. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Malgré une première expérience mitigée l’an dernier, le Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe retentera le coup avec les équipes américaines pour sa 46e édition, qui se mettra en branle le 3 janvier pour 11 jours d’activités. Parmi les 102 équipes qui convergeront vers le Stade L.-P.-Gaucher et le complexe Isatis Sport, trois d’entre elles traverseront la frontière canado-américaine.

Publicité
Activer le son

Le Dynamo U12 du Vermont n’avait fait que passer lors de la précédente édition, alors que l’organisation du tournoi accueillait pour la première fois une équipe des États-Unis. La formation américaine, qui évoluait dans la classe AAA, avait perdu ses trois rencontres avant de retourner bredouille chez elle.

Cette fois, il n’y aura pas seulement une équipe du Dynamo, mais bien trois qui participeront au tournoi maskoutain et elles seront réparties dans les classes AAA (U12 elite), AA (U11 elite) et BB (U12 select).

« C’est un nouveau programme qu’ils instauraient l’an dernier, soutient le président du tournoi, Lucien Beauregard, à propos du Dynamo du Vermont. Le problème, c’est qu’ils avaient peu de joueurs, alors ils sont venus avec ceux qu’ils avaient. Cette année, ils nous ont dit qu’ils allaient être compétitifs. On va voir. »

Chose certaine, les meilleures équipes de la province seront de nouveau au rendez-vous. Comme c’est le cas depuis quelques années, la première portion du tournoi, du 3 au 6 janvier, sera consacrée aux classes double lettre (AA, BB) et simple lettre (A, B, C), tandis que les classes AAA et AAA relève animeront la deuxième semaine d’activités, du 7 au 13 janvier.

Au total, pas moins de 173 parties seront disputées au cours du tournoi. Le match d’ouverture mettra d’ailleurs en vedette le Dynamo du Vermont U11 elite et les favoris locaux, les Mousquetaires de Saint-Hyacinthe, dans la classe AA, le jeudi 3 janvier, à 19 h, au Stade L.-P.-Gaucher.

Les Maskoutains en grand nombre

Même si le tournoi affiche une légère baisse d’inscriptions pour sa 46e édition (quatre de moins par rapport à l’an dernier), les équipes maskoutaines seront fidèles au poste et présentes en grand nombre. On en comptera 14, soit une de plus que l’an dernier.

Le Vert et Noir de l’école Fadette sera représenté dans les classes AAA et AAA relève, tandis que les Mousquetaires de Saint-Hyacinthe compteront une équipe dans le AA et le BB, trois dans la classe A, quatre dans le B et trois dans le C.

La barre sera haute afin de répéter les exploits de la dernière édition, alors que Saint-Hyacinthe avait couronné une équipe dans la classe B, en plus d’en voir deux autres en finale AA et BB.

Comme ça avait été le cas l’an dernier, un match de la ligue midget AAA sera disputé en marge du tournoi le vendredi 11 janvier. Les Gaulois de Saint-Hyacinthe accueilleront pour l’occasion le Phénix du Collège Esther-Blondin au Stade L.-P.-Gaucher. Plus tôt dans la journée, le Vert et Noir pee-wee AAA, qui fait partie de la structure intégrée des Gaulois, sera en vedette dans une rencontre jouée devant les élèves de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, invités à venir encourager leurs camarades d’école.

Parmi les autres rendez-vous à ne pas rater, la journée du 6 janvier sera marquée par les finales du simple lettre et du double lettre durant tout l’après-midi, tandis que celles des classes élites (AAA et AAA relève) auront lieu le 13 janvier à compter de 15 h 30.

Pour une deuxième année consécutive, Claude Boudreau, directeur général de la succursale maskoutaine de Germain Larivière, sera le parrain d’honneur du tournoi.

image