29 août 2013
Le transport scolaire coûtera plus cher
Par: Jennifer Blanchette
La CSSH a augmenté les frais reliés à certains services de transport scolaire pour l'année à venir.

La CSSH a augmenté les frais reliés à certains services de transport scolaire pour l'année à venir.

Si les services aux élèves ne sont pas pénalisés par les compressions budgétaires de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH), les parents, eux, paient la note. Dès la prochaine rentrée, ils devront débourser davantage pour certains services de transport scolaire.

publicité

Dans le cadre du plan de redressement adopté en mai dernier, la CSSH a choisi de facturer aux parents, pour la première fois, des frais de transport scolaire pour une deuxième adresse.

Les tarifs pour ce double service de transport sont fixés à 200 $ pour le premier enfant, 130 $ pour le second et sans frais pour un troisième enfant ou plus. Une tarification réduite est également offerte pour les enfants utilisant le service en avant-midi ou en après-midi seulement. « Cette décision a été prise en comité et puisque nous devons réserver deux places pour le même enfant à bord de l’autobus, elle nous apparaît justifiée », estime Sagette Gagnon, régisseuse aux communications pour la CSSH. « De nombreuses commissions scolaires chargeaient déjà ou ont commencé à le faire cette année pour le même service », ajoute-t-elle.Dans une lettre adressée aux parents, la CSSH spécifie que cette mesure s’applique lorsque les circuits d’autobus ne sont pas identiques et qu’elle s’inscrit dans le plan de retour à l’équilibre budgétaire. Les coûts pour le service de places disponibles ont également été revus à la hausse cette année. Ainsi, les parents devront débourser jusqu’à 180 $ par enfant, comparativement à 150 $ l’an dernier, si celui-ci réside à moins de 0,8 km pour le préscolaire et 1,6 km pour le primaire et le secondaire de l’école fréquentée et qu’il souhaite tout de même prendre l’autobus. D’après la CSSH, les frais de ce service n’avaient pas été majorés depuis 2009. Une tarification à moitié prix est également offerte pour ce type de transport et présente un coût moins élevé que la deuxième adresse puisqu’il sera effectif à partir d’octobre seulement.« Le but de la commission scolaire n’est pas d’amasser un pécule avec ces nouvelles tarifications. En raison des nombreuses coupures, il était impératif de trouver une solution pour réduire les frais de la commission scolaire et surtout, que ce soit fait de façon responsable », avance Mme Gagnon, en précisant que le manque à gagner de la CSSH se chiffre à 1,6 M$. Elle indique que pour l’année à venir, le budget associé au transport scolaire devrait présenter un déficit approximatif de 90 000 $.

Parents inquiets

Cette hausse associée au transport scolaire a soulevé l’inquiétude chez de nombreux parents. Dans un avis émis au conseil des commissaires, le comité de parents de la CSSH a d’ailleurs partagé ses craintes.

« Le comité de parents a fait savoir qu’il redoutait l’impact que pourraient avoir les frais pour une deuxième adresse sur les familles monoparentales à faible revenu. Il s’est aussi déclaré surpris du plus grand nombre de familles séparées au niveau secondaire que primaire », indique Yvonne Scott, secrétaire générale pour la CSSH. L’avis détaillait également certaines mesures réclamées par le comité parental afin d’alléger ces coûts supplémentaires. Entre autres, il était demandé que chacun des parents défraie la moitié de la facture de transport et que celle-ci soit payable en plusieurs versements.Selon Mme Scott, le comité de parents comprend la nécessité de cette décision, « même si elle n’a pas été chaudement applaudie ».

image