5 novembre 2015
Méfaits à Saint-Hyacinthe
Le véhicule du maire et une trentaine d’autres vandalisés au centre-ville
Par: Maxime Prévost Durand
La substance lancée sur les véhicules a eu pour effet d’écailler la peinture. Photo Courtoisie Sûreté du Québec

La substance lancée sur les véhicules a eu pour effet d’écailler la peinture. Photo Courtoisie Sûreté du Québec

Plus d’une trentaine de véhicules, dont celui du maire Claude Corbeil, ont été vandalisés le 22 octobre au centre-ville de Saint-Hyacinthe après qu’ils aient été aspergés d’une substance indéterminée.

Publicité
Activer le son

La Sûreté du Québec, qui a ouvert une ­enquête à cet effet, a indiqué que les­­ ­véhicules touchés par ces actes étaient stationnés en bordure de rue ou dans un stationnement public du centre-ville, dans un périmètre qui comprend ­l’avenue de l’Hôtel-de-Ville, l’avenue Sainte-Anne et l’avenue Mondor ­notamment.

Trois employés municipaux, dont le maire Claude Corbeil, font partie de la vague de méfaits, a confirmé Brigitte Massé, du Service de communication de la Ville de Saint-Hyacinthe. Leurs ­véhicules étaient stationnés sur l’avenue de l’Hôtel-de-Ville au moment de l’acte de vandalisme.

La substance projetée sur les véhicules a eu pour effet d’écailler la peinture sur les zones touchées. Du côté de la SQ, on ignore la nature exacte du produit, soulignant simplement qu’il s’agissait « d’un produit visqueux », tandis qu’à la Ville on soupçonne qu’il s’agisse d’un solvant ou d’une substance à base d’acide.

Les méfaits se sont produits entre midi et 16 h dans la journée du 22 octobre. Toute personne ayant été témoin de ces méfaits peut communiquer avec le poste local de la Sûreté du Québec au 450 778-8500.

image