3 novembre 2011
Des élèves à la découverte de la forêt
L’école Bois-Joli – Sacré-Coeur récompensée
Par: Le Courrier
Richard Mongrain, ingénieur forestier; Marie-Andrée Lussier, enseignante; Daniel Archambault, ingénieur forestier et directeur général de l'Association forestière des Cantons de l’Est.

Richard Mongrain, ingénieur forestier; Marie-Andrée Lussier, enseignante; Daniel Archambault, ingénieur forestier et directeur général de l'Association forestière des Cantons de l’Est.

L’École d’éducation internationale Bois-Joli-Sacré-Coeur a reçu le prix Bertrand-Roy 2011 remis par l’Association forestière des Cantons de l’Est (AFCE) pour souligner les efforts investis dans la sensibilisation des jeunes à l’importance de l’arbre et de la forêt.

L’École Bois-Joli-Sacré-Coeur consacre une grande période de temps à la découverte de la forêt durant les cours de sciences et de technologies.

En troisième année, un module complet est dédié à l’apprentissage des besoins essentiels des différentes espèces retrouvées en milieu forestier, des causes et des conséquences de la disparition des forêts et des gestes à poser pour les sauvegarder. Les élèves ouvrent aussi leurs portes à Richard Mongrain, ingénieur forestier, qui anime des ateliers sur l’anatomie et la croissance des arbres, l’identification des espèces et l’aménagement forestier durable. Tous les élèves effectuent également la visite d’un chantier, rencontrent des entrepreneurs forestiers, assistent à l’abattage d’arbres et explorent comment sont sélectionnées les tiges récoltées. Ce faisant, les écoliers de l’École d’éducation internationale Bois-Joli-Sacré-Coeursont mieux informés et habilités à comprendre l’importance de cette ressource et la complexité de sa gestion dans une perspective de développement durable.L’enseignante en troisième année Marie-Andrée Lussier et la directrice de l’école Catherine Bassaler étaient présentes pour recevoir le Prix ainsi qu’une série d’ouvrages de référence sur la foresterie lors du Congrès de l’AFCE. Au cours des années précédentes, le prix Bertrand-Roy avait déjà été remis aux écoles primaires Roméo-Forbes et Maurice-Jodoin.

image