11 octobre 2018
L’école Casavant vote orange!
Par: Rémi Léonard
Plus du tiers des jeunes maskoutains qui ont participé au programme « Électeurs en herbe » ont voté pour la représentante de Québec solidaire, Marijo Demers. On la voit ici lors de la rencontre électorale à l’école Casavant, qui s’est tenue le 18 septembre dans un auditorium bondé. Photothèque | Le Courrier ©

Plus du tiers des jeunes maskoutains qui ont participé au programme « Électeurs en herbe » ont voté pour la représentante de Québec solidaire, Marijo Demers. On la voit ici lors de la rencontre électorale à l’école Casavant, qui s’est tenue le 18 septembre dans un auditorium bondé. Photothèque | Le Courrier ©

Après avoir assisté à un débat électoral entre les quatre principaux candidats aux élections provinciales dans Saint-Hyacinthe, les jeunes de l’école secondaire Casavant ont pu prendre part à une autre activité normalement réservée aux adultes : le scrutin.

publicité

Une simulation d’élection a en effet été organisée le 28 septembre auprès des élèves de troisième, quatrième et cinquième secondaire, les mêmes qui ont assisté à la rencontre électorale. Cette initiative a « stimulé énormément les questions et les débats entre les élèves, qui ne parlaient que de ça à quelques minutes du vote », a commenté l’enseignante en univers social Annie Roy.

Comme on pouvait s’y attendre, les résultats obtenus diffèrent passablement de ceux des véritables élections dans la circonscription de Saint-Hyacinthe. La solidaire Marijo Demers a en effet remporté de justesse cette simulation avec 33,9 % des votes, devant la « vraie » gagnante, la députée réélue Chantal Soucy (32,5 %) ainsi que le péquiste Daniel Breton (25,15 %). Annie Pelletier, du Parti libéral, (2,6 %) et Luc Chulak, du NPD-Québec, (1,75 %) ferment la marche.

Mme Roy a dit espérer que ses élèves « se sentent un peu plus concernés par la politique et que tout cet exercice fera en sorte que lorsqu’ils obtiendront la majorité, ils exerceront leur droit de vote ».

En parallèle, plusieurs autres scrutins jeunesse ont eu lieu dans des établissements scolaires de notre circonscription. Selon le bilan du Directeur général des élections du Québec, 1460 jeunes maskoutains se sont exprimés à travers cet exercice, autant dans les écoles secondaires que primaires. Là encore, c’est Marijo Demers, candidate pour Québec solidaire, qui a remporté la jeune faveur populaire, avec 35,07 % des voix. Dans le même ordre qu’à l’école Casavant suivent Chantal Soucy pour la CAQ (33,49 %), Daniel Breton pour le PQ (16,3 %), Annie Pelletier pour le PLQ (11,51 %) et Luc Chulak pour le NPDQ (3,63 %).

C’est la première fois qu’on peut saisir aussi précisément les opinions politiques des jeunes Québécois qui n’ont pas encore l’âge de voter grâce au programme « Électeurs en herbe » d’Élections Québec. Un autre volet permettait aux enfants qui accompagnaient leur parent le jour du vote de s’initier au processus électoral en répondant à la question Pourquoi penses-tu qu’il est important de voter? Le choix de réponse le plus populaire dans les « petits bureaux de vote » de notre circonscription a été Pour que les idées de chaque personne soient entendues. 

image