16 mai 2013
Don de 500 $ à Leucan
Leçon de vie pour des élèves du primaire
Par: Le Courrier
Mélanie Paradis, la maman d'Océanne Desnoyers, et son fils Jacob entourés d'Élise Morier, directrice de l'École Saint-Damase, et Sylvie Roy, enseignante qui a chapeauté la campagne <em>Donnons de l'espoir en ramassant des sous noirs</em> au profit de Leucan.

Mélanie Paradis, la maman d'Océanne Desnoyers, et son fils Jacob entourés d'Élise Morier, directrice de l'École Saint-Damase, et Sylvie Roy, enseignante qui a chapeauté la campagne Donnons de l'espoir en ramassant des sous noirs au profit de Leucan.

L’univers d’Océanne Desnoyers, 4 ans, a basculé en janvier alors qu’on lui diagnostiquait un cancer. Pour donner espoir à l’enfant et sa famille, l’École Saint-Damase, que son frère Jacob et elle-même fréquentent, a enseigné aux élèves la meilleure leçon de vie qui soit en orchestrant la campagne Donnons de l’espoir en ramassant des sous noirs au profit de Leucan. Un don de 500 $ a été remis à l’organisme.

Publicité
Activer le son

De l’espoir, c’est bien ce dont la famille Desnoyers a besoin parce que les jours ne sont pas toujours roses depuis que le diagnostic de cancer est tombé sur Océanne quelques jours après l’anniversaire de la fillette.

« En tant que maman, je savais que quelque chose n’allait pas, raconte Mélanie Paradis, la mère d’Océanne. Nous avons consulté beaucoup de spécialistes en novembre et la journée de sa fête en décembre, elle était brûlante. Nous nous sommes rendus à l’urgence et le 1 er janvier on nous apprenait qu’Océanne avait un cancer. »Dans le but de soutenir moralement Océanne qui a maintenant quitté l’école, Johanne Bissonnette, enseignante de 1 re année de Jacob, a proposé que tous les élèves mettent un bandeau et envoient une photo sur une page Facebook intitulée Un sourire pour Océanne. La mobilisation a ensuite pris les airs d’une activité-bénéfice quand Sylvie Roy, enseignante de 4 e année, a suggéré d’amasser des fonds au profit de Leucan quand a été annoncé le retrait des cennes noires. Au total, 500 $ ont été récoltés et de nombreuses cennes noires ont été roulées par les élèves. « Des gestes comme ceux-ci font toujours plaisir parce que ce n’est pas quelque chose que l’on demande, ni que l’on attend. Océanne a bien accepté sa perte de cheveux et le fait de voir les photos de ses camarades l’a fait rire. Elle sent qu’elle a le soutien de ses amis. Cela la motive beaucoup », mentionne Mme Paradis.Absente lors de la remise officielle du chèque qui s’est tenue le 22 avril à l’École Saint-Damase, Océanne reprend des forces. Maintenant entrée en phase de rémission, la fillette a deux ans et demi de traitements de chimiothérapie devant elle. Elle entrera en maternelle dès septembre à raison de quelques jours par semaine.

image