13 avril 2017
L’Emprise : de nouvelles aventures immersives au centre-ville
Par: Olivier Dénommée
Patrick Bernard est particulièrement fier du réalisme de ses scénarios, dont L’Alpha Bêta, qui se situe dans une cellule de prison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Patrick Bernard est particulièrement fier du réalisme de ses scénarios, dont L’Alpha Bêta, qui se situe dans une cellule de prison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’automne dernier, Saint-Hyacinthe s’est jointe aux villes offrant des « jeux immersifs » : ces lieux proposant des scénarios où les participants doivent résoudre des énigmes pour s’échapper d’un endroit donné dans un temps limité. L’Emprise, située en plein centre-ville, offre actuellement quatre scénarios pour des groupes de 2 à 8 personnes et en prépare un autre.

publicité

Son fondateur, Patrick Bernard, a fait le tour des jeux similaires au Québec, mais n’a jamais été parfaitement convaincu par ses expériences, ce qui l’a poussé à imaginer son propre univers, avec des scénarios et un environnement crédibles qui font, selon lui, compétition aux meilleures entreprises de jeux immersifs.

« Dès qu’on ferme les portes et que le minuteur commence, on voit l’esprit de compétition qui s’installe », remarque à chaque fois Patrick Bernard, p.d.g. de L’Emprise. « Ça demande surtout de la patience, du calme et du sang-froid pour réussir ces scénarios. » Surtout que pour ajouter à l’ambiance et augmenter le stress, une musique inquiétante se fera entendre tout au long de l’épreuve, augmentant graduellement en intensité. L’équipe de L’Emprise garde un œil sur le déroulement de l’activité, pouvant donner des indices sur demande ou agir en cas de malaise. Certains visiteurs ont déjà comparé avantageusement L’Emprise aux meilleures salles de la métropole, au grand plaisir du fondateur, fier de son produit 100 % maskoutain.

Bientôt cinq scénarios

En ce moment, quatre scénarios sont fonctionnels. L’Alpha Bêta s’adresse à une petite équipe de 2 à 4 personnes, qui doivent s’évader d’une prison dans un délai de 20 minutes. « Et oui, ce sont de vrais barreaux et vous aurez de vraies menottes! », précise M. Bernard, fier d’offrir un tel niveau de réalisme. Quant à La retenue, « le seul scénario au Québec qui se passe dans une salle de classe », l’équipe de 4 à 8 participants a une heure pour arriver à s’échapper de l’inquiétante salle. La disparition de Monsieur X, troisième jeu fonctionnel, prend des allures de chasse au trésor pour un groupe de 4 à 8 personnes.

« La chambre-forte, ayant pour thème un vol de banque, est disponible depuis mars. On travaillera sur un cinquième, pour mai », explique M. Bernard.

Ces jeux s’adressent à des gens de tous âges, mais M. Bernard a remarqué que cela peut être fatiguant pour de jeunes ados : il recommande alors aux enfants de moins de 16 ans d’être accompagnés d’un adulte. 

« J’ai quand même eu un groupe qui incluait un enfant de 8 ans, et à certains moments c’était lui le meilleur de la gang! », selon le fondateur de L’Emprise.

Les aventures immersives que propose L’Emprise s’adressent à deux types de gens : les particuliers qui veulent vivre une expérience ludique et les entreprises qui font la promotion du teambuilding. Il est recommandé de réserver par téléphone au 450 501-4914 pour s’assurer d’avoir une place. Il est aussi possible de consulter le site lemprise.com pour plus d’informations. L’Emprise est située au 460, avenue Mondor à Saint-Hyacinthe.

image