24 novembre 2011
La tour des Galeries a un an
Lentement, mais sûrement
Par: Le Courrier
Une fois l'ACIA installée dans ses nouveaux espaces, le taux d'occupation de la tour des Galeries grimpera à 66 %.

Une fois l'ACIA installée dans ses nouveaux espaces, le taux d'occupation de la tour des Galeries grimpera à 66 %.

La nouvelle tour de bureaux érigée par les Galeries St-Hyacinthe se remplie lentement, mais sûrement. Un an après son inauguration, trois services gouvernementaux y ont élu domicile, occupant un peu plus de 30 % de la superficie disponible.

Il faudra toutefois attendre le printemps 2012 pour que l’édifice de quatre étages prenne véritablement vie, avec l’emménagement des services de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), qui occupera à elle seule 28 000 pieds carrés. C’est l’équivalent de la superficie totale louée à ce jour par la Commission des lésions professionnelles, la direction régionale d’Emploi-Québec et Service Canada.

Une fois l’ACIA installée dans ses nouveaux espaces, le taux d’occupation de la tour grimpera à 66 %. « C’est un rythme normal de location en ce qui nous concerne, a commenté le directeur général des Galeries, André Brochu. Remplir des espaces à bureaux, ce n’est pas la même chose que d’attirer de nouveaux commerces. » D’autant plus que pour conclure des ententes avec les organismes gouvernementaux – qui constituent 100 % des locataires de la nouvelle tour jusqu’ici – il faut souvent attendre les appels d’offres, « et surtout les remporter! », rappelle M. Brochu.

Le hic

Les Galeries St-Hyacinthe ne se lanceront toutefois pas de sitôt dans la construction d’une seconde tour de bureaux, pourtant annoncée par les propriétaires il y a un an.

C’est que plusieurs occupants actuels et à venir de la nouvelle tour étaient déjà locataires des Galeries. En déménageant leurs services, ils laisseront vacants plus de 40 000 pieds carrés de bureaux dans d’autres secteurs du centre commercial. C’est le cas de Service Canada, qui occupait 20 000 pieds carrés sur la rue Gauvin et qui n’en loue plus que 10 000 dans la nouvelle tour, après que ses bureaux administratifs aient été rapatriés à Boucherville. L’ACIA libérera quant à elle 17 000 pieds carrés pour en occuper 28 000 dans ses nouveaux locaux et la Commission des lésions professionnelles laisse derrière elle environ 7 000 pieds carrés pour retrouver grosso modo le même espace dans la tour de l’avenue Cusson. Et les nouveaux locataires ne semblent pas se bousculer au portillon.« Ça entraîne une drôle de situation. On remplit un nouvel édifice, mais on vide aussi certains locaux ailleurs. Le projet d’une seconde tour n’est pas abandonné, mais il attendra à plus tard, le temps de trouver de nouveaux locataires », a conclu M. Brochu.

image