13 avril 2017
Partenariat Bœuf Québec
L’Épicier du Centre-Ville devient la première épicerie Bœuf Québec
Par: Véronique Lemonde
Partenariat Bœuf Québec c’est environ de 80 entreprises membres. Ici, au centre, Jean-Sébastien Gascon, coordonnateur du programme Partenaires Bœuf Québec et directeur général de la SPEQ, remet un certificat de partenaire Bœuf Québec aux propriétaires de l’Épicier du Centre-Ville, Ghislain St-Amant et Josée Déry. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Partenariat Bœuf Québec c’est environ de 80 entreprises membres. Ici, au centre, Jean-Sébastien Gascon, coordonnateur du programme Partenaires Bœuf Québec et directeur général de la SPEQ, remet un certificat de partenaire Bœuf Québec aux propriétaires de l’Épicier du Centre-Ville, Ghislain St-Amant et Josée Déry. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ghislain St-Amant et Josée Déry, propriétaires de l’Épicier du Centre-ville, sont formels : le consommateur porte de plus en plus attention à la qualité de la viande qu’il achète. C’est pourquoi ils n’ont pas hésité une seconde à embraquer dans le programme Bœuf Québec, devenant ainsi la première épicerie à recevoir un certificat de partenariat, prouvant que 100 % du bœuf qui y est vendu est québécois. « Les gens sont vraiment friands des produits du Québec maintenant! », lance M. Déry.

Ce partenariat, une alliance entre le distributeur Colabor et la Société des Parcs d’engraissement du Québec (SPEQ), garantit aux consommateurs qui repèreront l’autocollant Bœuf Québec, un bœuf de grande qualité, élevé par des producteurs québécois, dans une optique de développement durable. « Nous voulions un projet emblématique et que les gens puissent identifier facilement le bœuf d’ici, car la demande est là et elle est forte. D’ici janvier 2018, les producteurs partenaires devront avoir intégré la norme VPB+ (Verified Beef Production plus) », indique Jean-Sébastien Gascon, coordonnateur du programme Partenaires Bœuf Québec et également directeur général de la SPEQ.

Depuis le 8 mars, les 46 restaurants La Cage – Brasserie sportive, dont celui de Saint-Hyacinthe, sont partie prenante de ce partenariat et offrent un menu 100 % bœuf québécois, de même que plusieurs autres boucheries qui s’ajoutent graduellement au projet.

Un voyage plus court pour le bœuf

La plupart des coupes de bœuf que les consommateurs retrouvent en épicerie proviennent de l’Ouest canadien, des États-Unis et de plus en plus du Mexique et du Brésil. D’un autre côté, la majorité du bœuf produit au Québec passe par un abattoir ontarien situé à Guelph ou encore par un abattoir de Pennsylvanie. Tout ce voyagement pour finalement revenir sur nos tablettes québécoises!

« Avec le partenariat Bœuf Québec, c’est 11 % des carcasses produites au Québec qui passeront par un abattoir de Viandes Forget, à Terrebonne, un établissement fédéral, garantissant ainsi une traçabilité complète de la ferme à l’assiette », ajoute M. Gascon. 

Un projet dans lequel plusieurs producteurs de la région de Saint-Hyacinthe ont très vite embarqué, comme Guillaume Langlois, de Saint-Charles-sur-Richelieu, un producteur de bœuf Angus à 80 %. Ce fut également le cas de Mathieu Claessens, de Saint-Liboire, et de Jean-Paul Palardy, de Sainte-Madeleine. Tous s’entendent sur une chose : encourager le bœuf d’ici, le mettre en valeur sur les tablettes et promouvoir le tout auprès de la population.

« Mon fils étudie présentement en boucherie et j’ai beaucoup appris dernièrement sur l’industrie du bœuf. Offrir le produit le plus local possible rejoint parfaitement les valeurs de notre entreprise et c’est pourquoi Bœuf Québec me tient vraiment à cœur », conclut Ghislain St-Amant.

image