14 mars 2013
Les 39 marches : des acteurs comme de l’or en barre
Par: Le Courrier
La comédie policière <em>Les 39 marches</em> réunira sur scène les comédiens Joël Legendre, Diane Lavallée, Martin Drainville et Patrice Coquereau.

La comédie policière Les 39 marches réunira sur scène les comédiens Joël Legendre, Diane Lavallée, Martin Drainville et Patrice Coquereau.

Cela fait un bail que le comédien, animateur et metteur en scène Joël Legendre est monté sur scène à Saint-Hyacinthe, la ville dont il est originaire. Il renouera avec le public maskoutain, le samedi 23 mars, au Centre des arts Juliette-Lassonde, alors qu’il campera le rôle de Richard Hannay dans la comédie policière Les 39 marches, dès 20 h.

Publicité
Activer le son

Gentleman un peu blasé, Richard Hannay est soupçonné du meurtre d’une mystérieuse femme qui, après l’avoir fait entrer dans son appartement, lui révèle l’existence d’un complot menaçant la sécurité du pays. Poursuivi par les Services Secrets, il tentera de prouver son innocence en essayant de démasquer les traitres responsables de cette conspiration.

Adaptée du roman The 39 steps de John Buchun et du film éponyme d’Alfred Hitchcock par Patrick Barlow, la pièce Les 39 marches a été créée, en 2007, à Londres sous forme de pastiche du polar dans lequel quatre acteurs doivent interpréter soixante personnages, en plus de s’occuper du bruitage et des changements de décor. « On doit tout faire comme s’il s’agissait d’une pièce à petit budget reproduisant un film à gros budget, avance Joël Legendre en entrevue avec LE COURRIER. Et c’est très drôle parce qu’on nous voit ramer et travailler, mais au fond il y a une grosse équipe pour nous aider dernière les rideaux. »Parce que s’il n’y a pratiquement pas de décors mis à part quatre malles, une table et deux chaises, des costumes il y en a! Partageant la vedette avec les comédiens Diane Lavallée, Martin Drainville et Patrice Coquereau, ces derniers n’ont parfois que très peu de temps, voire quelques secondes, pour enfiler un nouveau costume et entrer sur scène dans la peau d’un tout autre personnage. Martin Drainville et Patrice Coquereau incarnent une cinquantaine de personnages à eux seuls. « Tout est fait pour que l’on ait l’air de quatre poules pas de tête et cela donne quelque chose de vraiment unique! Parce que l’accent est mis sur l’imagination du spectateur. Ce n’est pas pour rien que la pièce a gagné des prix dans toutes les villes où elle a été présentée. C’est à cause de tous les niveaux d’humour qu’elle contient », explique le comédien.Denise Robert étant l’une des productrices principales de la pièce, c’est à Benoit Pelletier que la mise en scène a été confiée. Mieux connu pour son travail d’auteur et sa collaboration avec de nombreux humoristes, ce dernier signe avec Les 39 marches sa première mise en scène au théâtre.« Denise est habituée qu’au cinéma ce soit l’auteur qui fasse la réalisation. Comme Benoit a fait l’adaptation québécoise du texte, on lui a demandé de faire également la mise en scène. Et il fait du bon travail! C’est un gars qui connaît le timing en humour », conclut-il.

image