15 septembre 2016
Drame conjugal à Saint-Hyacinthe
Les accusations sont déposées
Par: Rémi Léonard
Les accusations sont déposées

Les accusations sont déposées

Le drame a donné lieu à un vaste déploiement policier mardi matin sur la rue des Seigneurs Ouest. L’enquête a été prise en charge par les crimes majeurs de la SQ.

Le drame a donné lieu à un vaste déploiement policier mardi matin sur la rue des Seigneurs Ouest. L’enquête a été prise en charge par les crimes majeurs de la SQ.

Maxime Labrecque et Isabelle Lavoie. Photo Facebook

Maxime Labrecque et Isabelle Lavoie. Photo Facebook

Maxime Labrecque, âgé de 34 ans, a été accusé mercredi du meurtre prémédité de son ex-conjointe Isabelle Lavoie. La mère de famille de 31 ans a été tuée ce mardi dans sa résidence de la rue des Seigneurs Ouest à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Labrecque a aussi été retrouvé sur place, grièvement blessé, lors de l’arrivée des policiers vers 3 h 45, a indiqué le sergent Claude Denis de la Sûreté du Québec. Le couple avait deux enfants de quatre et huit ans, mais ils n’étaient pas présents au moment du drame.

Le décès d’Isabelle Lavoie a été constaté à l’hôpital alors que son ex-conjoint reposait dans un état critique. L’hypothèse du meurtre suivi d’une tentative de suicide était alors déjà envisagée.

Mercredi, Maxime Labrecque était toujours hospitalisé et c’est son avocat qui l’a représenté au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Il a aussi été accusé d’introduction par effraction, puisqu’il aurait fracassé la fenêtre de la porte arrière pour entrer dans la résidence, ont constaté sur place les policiers.

Rupture

Selon une amie de la famille, le couple était séparé depuis la fin du mois d’août. La situation n’était « pas facile », a-t-elle ajouté, mais « personne de leur entourage n’aurait pu prévoir ce qui s’est passé ».

Encore bouleversée par les événements, elle a tout de même rendu hommage à la victime : « Isabelle était une femme extraordinaire qui était toujours prête à aider et une maman attentionnée pour ses deux enfants. Je regrette sincèrement de ne pas avoir pu faire plus pour les aider », a-t-elle témoigné. Plusieurs personnes ont aussi offert leurs condoléances aux familles et exprimé leur tristesse sur les réseaux sociaux.

Isabelle Lavoie était éducatrice en milieu familial et avait sa propre garderie à domicile depuis six ans. Un message destiné aux parents était encore affiché sur la fiche de présentation de sa garderie. « Je prendrais soin de vos enfants comme je prends soin de mes enfants, il sont nos trésors et je m’en occuperai comme tel », écrivait-elle.

image