7 novembre 2013
En route vers la demi-finale de l'Est
Les Alouettes devront protéger le ballon et être disciplinés
Par: Maxime Prévost Durand
« On entame les séries avec confiance », affirme Luc Brodeur-Jourdain, joueur de centre des Alouettes de Montréal.

« On entame les séries avec confiance », affirme Luc Brodeur-Jourdain, joueur de centre des Alouettes de Montréal.

Les Alouettes de Montréal ont rendez-vous avec les Tiger-Cats d’Hamilton dimanche dans le cadre de la demi-finale de l’Est. S’ils souhaitent l’emporter, les Oiseaux devront éviter les revirements et rester disciplinés selon le joueur de ligne offensive Luc Brodeur-Jourdain.

Publicité
Activer le son

« Les pertes de ballon ont été notre talon d’Achille cette saison, soit par des interceptions ou des échappées. Ce sont des situations coûteuses où on accorde des points et qui nous en coûtent », a soutenu le Maskoutain de 30 ans lors d’un entretien téléphonique avec LE COURRIER.

C’est d’ailleurs ce qui a coulé les Als il y a deux semaines contre ces mêmes Tiger-Cats. La troupe de Jim Popp avait pris les devants 16 à 0, puis 23 à 10 avant de s’écrouler et laisser Hamilton remonter au pointage pour finalement l’emporter 27 à 24. Les Alouettes ont été défaits à trois occasions lors des quatre rencontres face à Hamilton en 2013.Mais Brodeur-Jourdain affirme que l’équipe arrivera en confiance pour les éliminatoires. « Le dernier droit a été une belle séquence pour nous, avec quatre victoires en six parties. L’offensive a bien fait au cours des derniers matchs, on entame les séries avec confiance. »

Des hauts et des bas

La saison 2013 a comporté son lot de difficultés du côté des Alouettes notamment avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur-chef en Dan Hawkins, finalement congédié après seulement quelques parties à la suite d’un départ désastreux des Oiseaux.

L’attaque a été particulièrement touchée avec la rotation de quatre quarts-arrière tout au long de la saison (Anthony Calvillo, Tanner Marsh, Josh Neiswander et Troy Smith) et les blessures de vétérans, dont le porteur de ballon Brandon Whitaker, le garde Scott Fleury et le demi-inséré Jamel Richardson.« Avec toutes ces blessures, on a dû recréer une certaine chimie au sein de l’unité offensive. Il y a eu une adaptation à faire lorsqu’on a perdu Anthony Calvillo puisqu’on était habitués de travailler avec lui tout le temps. Lorsqu’il s’est blessé, tout est alors devenu nouveau. À chaque partie, on en apprenait sur le quart qui était en poste, comment il bouge, de quelle façon il réagit face à la pression tant au niveau mental que physique. »Malgré tout, la ligne offensive a réussi à composer avec la situation et a retrouvé une solidité qu’on lui connaissait bien. « On a fait un bon travail pour protéger le quart, estime le joueur de centre. Malgré un mauvais départ, on a réussi à terminer au deuxième rang pour le nombre de sacs du quart accordés dans la ligue. Au cours des six dernières parties, nous n’en avons accordé que deux, dont un qui a été causé après une remise de ballon trop haute pour le quart-arrière. »Le travail de Luc Brodeur-Jourdain a été souligné lorsque son nom est apparu dans la liste des nominations pour le titre de joueur de ligne offensive par excellence dans la LCF. Le nom du récipiendaire sera dévoilé le 21 novembre à l’occasion du Gala Gibson’s Finest des joueurs par excellence de la LCF.

image