13 février 2020
Boxe amateur
Les Apprentis Champions se testent à la Brampton Cup
Par: Maxime Prévost Durand

Isaac Lapointe, Asfand Khan et Rémi Hamel. Photo gracieuseté

Des adversaires coriaces et expérimentés se sont dressés sur la route de la dizaine de boxeurs des Apprentis Champions qui ont participé, à la fin janvier, à la Brampton Cup, un tournoi d’envergure disputé en Ontario.

Publicité
Activer le son

Fait plutôt rare, aucun des représentants du club maskoutain n’a réussi à signer une victoire durant cette fin de semaine de compétition. Mais cela n’a pas empêché certains d’entre eux de livrer de belles performances.

Rémi Hamel a notamment affronté un Américain dont la fiche – 101 victoires en 117 combats – parlait d’elle-même. Du haut de son 20e combat en carrière, le protégé des Apprentis Champions a connu « une performance inspirante et sensationnelle » aux dires de son entraîneur, Steve Choquette. Il a poussé son adversaire jusqu’à la limite des trois rounds avant de s’incliner par décision unanime des juges.

De son côté, Asfand Khan est passé près de l’emporter, mais les juges ont donné son opposant vainqueur par décision partagée, un scénario qui s’est aussi produit pour Wenderlynn Célestin.

Isaac Lapointe, Mohammed Ali Khan et Ludovik Jodoin se sont quant à eux inclinés par décision unanime, tandis que Symon Huneault Bourbonnais et Hugo Letellier ont encaissé des revers par arrêt de l’arbitre.

Les boxeuses Maélya Ménard et Noémy Jodoin étaient aussi inscrites à la compétition, mais n’ont pas eu besoin de monter sur le ring pour remporter la médaille d’or. Elles ont été sacrées championnes sans opposition, faute d’adversaire dans leur catégorie. Elles ont néanmoins profité de leur séjour à la Brampton Cup pour prendre de l’expérience en faisant du sparring avec des Américaines, une Hongroise et une Polonaise, notamment.

image