15 novembre 2012
Soccer
Les astres s’alignent pour Joé Lachambre
Par: Maxime Prévost Durand
Joé Lachambre en action lors d'une partie de futnet au Championnat du monde U21 en République tchèque.

Joé Lachambre en action lors d'une partie de futnet au Championnat du monde U21 en République tchèque.

Tout va pour le mieux pour le jeune joueur de soccer de Saint-Denis-sur-Richelieu, Joé Lachambre. Il cumule les expériences sur la scène internationale alors qu’il revient tout juste du Championnat du monde U21 de futnet. Il a repris la route au cours de la semaine du côté du Brésil pour prendre part à un tournoi de beach soccer impliquant certains des meilleurs clubs du monde.

1134sp3t-joe-lachambre

Après des expériences en foot volley, en futsal et en beach soccer, voilà que le jeune homme de 18 ans a ajouté une corde à son arc en participant à une compétition internationale de futnet, un sport plutôt méconnu en Amérique du Nord et pourtant pratiqué professionnellement en Europe, combinant soccer et tennis.

« En touchant à tous ces sports parallèles au soccer à onze (traditionnel), ça permet à un joueur de développer différentes facettes de son jeu. Le futnet est le sport parallèle que j’ai trouvé le plus technique », affirme le Dionysien.« Le terrain est plus petit qu’un terrain de tennis et le filet est un peu plus haut que celui au tennis », fait remarquer Joé. Ce sport peut être pratiqué en simple, en double ou à trois contre trois. Pour l’occasion, Joé a participé au championnat, présenté en République tchèque, en double avec son compatriote Olivier Roy, de Mont-Saint-Grégoire, pour y représenter le Canada, seul pays du continent américain présent.La paire canadienne a terminé au septième rang du Championnat du monde U21 à sa toute première présence à la compétition. Onze équipes étaient de la partie. Dans leur parcours de six matchs, Joé et Olivier se sont frottés aux Slovaques, aux Hongrois et aux Français, trois pays qui se sont classés parmi les cinq meilleurs. Ils ont affronté également l’Angleterre, l’Autriche et l’Ukraine. Ils sont tout de même ressortis avec une fiche de .500, causant une surprise puisqu’ils ont encore peu d’expérience dans le sport sur la scène internationale.Joé s’est fait remarquer par les équipes de la Suisse et de la France. « Ils ont vu en moi un bon potentiel, ils m’ont donné des conseils. Je repars avec un gros bagage », raconte l’athlète. Il y retournera d’ailleurs en décembre dans le cadre du Championnat du monde senior, cette fois en simple, en double et à trois avec son partenaire Olivier Roy, mais aussi avec Yannick Rome-Gosselin, son partenaire habituel en foot volley.

Cap sur le Brésil

Joé Lachambre fait écarquiller bien des yeux un peu partout où il passe. C’est ainsi qu’il a été intégré à la formation des Pays-Bas, le Ajax d’Amsterdam dans le cadre d’un tournoi de beach soccer qui se déroule depuis le début de la semaine au Brésil.

Deux des plus grands clubs de soccer sur la planète, l’Inter Milan et le club de Rio de Janeiro, le Flamengo, participent à cette compétition. Joé souhaite attirer l’attention du Flamengo, club avec lequel le joueur vedette Ronaldinho a évolué durant la saison 2011.Par la suite, il compte bien être invité aux essais de son club professionnel chez les U20 si tout va bien. C’est donc dire que son séjour en Amérique du Sud se prolongerait de deux ou trois semaines.Le jeune homme de Saint-Denis-sur-Richelieu voit son rêve de carrière de joueur professionnel de soccer se concrétiser de plus en plus. Sans aller trop rapidement, il prend une étape à la fois et gravit les échelons un par un. Ne reste qu’à recevoir une opportunité de se joindre à un club de soccer professionnel. Pour arriver à s’établir dans une formation professionnelle – en Amérique du Sud ou en Europe, c’est son but – il se donne encore deux à trois années, jusqu’à ses 20 ans. C’est donc à partir de maintenant que tout se décide.

image