20 décembre 2012
Collecte de sang du maire
Les besoins sont grands
Par: Le Courrier
Le maire Claude Bernier et le comité organisateur de la collecte de sang du maire.

Le maire Claude Bernier et le comité organisateur de la collecte de sang du maire.

Fidèle à ses habitudes, le maire Claude Bernier procèdera à sa vingtième collecte de sang annuelle les 27 et 28 décembre au Manège militaire de 10 h à 20 h.

Publicité
Activer le son

Et les besoins sont grands cette année, rappelle Josée Charbonneau d’Héma-Québec. Les réserves sont à leur plus bas et tous les groupes sanguins, positifs et négatifs, sont en demande ces temps-ci. Rappelons que près de 1 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour et que les plaquettes de sang ont une durée de vie de cinq jours seulement, d’où l’importance de tenir des collectes régulièrement.

Encore une fois cette année, le maire espère atteindre l’objectif de 500 donneurs, bien que le nombre soit légèrement à la baisse chaque année. En 2011, la collecte avait permis de récolter 436 dons de sang.Il faut dire toutefois que la population maskoutaine collabore amplement aux dons de sang puisque 25 collectes sont organisées chaque année sur le territoire.Les Chevaliers de Colomb et les Filles d’Isabelle, par le biais de l’équipe de Jacques Blanchard et d’Estelle Desjardins, seront responsables de la collecte. Près d’une douzaine de bénévoles participeront à temps plein à cette activité.

Affichage légal pour tout le monde

Bien qu’il s’agisse de la collecte de sang du maire, ce dernier doit tout autant se soumettre à la règlementation de l’affichage de la Ville. Il se défend bien d’ailleurs d’avoir enfreint les règles lors de la collecte l’an dernier, tel que soulevé par Réjean Laramée, qui coordonne les collectes de sang des Chevaliers de Colomb, dans une publication antérieure du COURRIER.

« On avait le même genre d’affichage l’année dernière et ce n’est pas parce que je suis le maire que les règlements sont différents », précise le maire Bernier. Si M. Laramée a eu peine à faire approuver ses affiches prévues pour la collecte qui s’est tenue le 23 novembre, Jacques Blanchard qui est chargé de l’affichage pour la collecte du maire n’a pas semblé trouver l’exercice bien sorcier.Selon le maire, la règlementation de la Ville sur l’affichage correspond aux règlementations qui existent dans plusieurs villes. Il en revient donc aux citoyens de se renseigner sur le sujet s’ils ne sont pas déjà aux faits.« Notre règlementation n’est pas nouvelle. Cela fait environ trois ans qu’elle existe. On publicise nos règlements tant que l’on peut, mais si les gens ne les consultent pas, on ne peut rien y faire », conclut-il.

image