25 avril 2019
Entre les lignes
Les bibittes
Par: Le Courrier

Difficile pour moi de porter un jugement sur la qualité du travail de Charles Fillion à titre de directeur associé de Développement Économique des Maskoutains (DEM). Il était de commerce agréable, mais je ne peux pas me prononcer sur son management.

Au niveau de la personnalité, celui qui a succédé à retardement au grand Mario De Tilly à la tête de l’organe de développement économique de la MRC n’avait que peu de points communs avec son prédécesseur. Il était plus effacé, peut-être trop. En tout cas, je me souviens d’avoir trouvé sa nomination étonnante à l’époque, dans la mesure où il sortait un peu de nulle part. Disons qu’il n’était pas porteur d’un ÉNORME bagage au niveau économique, à part peut-être quelques appuis politiques bien placés.

Mais peut-être aussi qu’une transition plus sobre, qu’un autre style de gestion au niveau de la gouvernance économique s’imposait après une fin de règne assez mouvementée chez la bibitte à deux têtes formée par la Cité de la biotechnologie et le CLD des Maskoutains.

Toujours est-il que Charles Fillion aura roulé sa bosse pendant un peu plus de quatre ans sans faire de vagues. Sans doute pas assez. En tout cas, on n’a jamais senti d’atomes crochus entre lui et André Barnabé, directeur de Saint-Hyacinthe Technopole. Il n’avait pas son charisme et encore moins ses appuis nourris par une connaissance approfondie des affaires de la Cité de la biotechnologie et par sa longue amitié avec M. De Tilly, qui lui assure pratiquement l’impunité éternelle de nos décideurs.

Alors, dès que la Ville de Saint-Hyacinthe a convaincu la MRC de procéder à une étude approfondie des structures économiques, à savoir DEM et Saint-Hyacinthe Technopole, que des doublons ont sauté aux yeux et que le statu quo a été rejeté, on savait tous que les jours de M. Fillion étaient comptés. Lui le premier. Alors dans ce contexte, son départ négocié à l’amiable n’étonnera personne. Il n’y a pas de scandale là.

On attend maintenant de connaître la suite et de voir à quoi ressemblera notre prochaine bibitte de développement économique. Et le plus tôt sera le mieux par respect pour les gens en place.

image