17 septembre 2015
Priorités du conseil municipal
Les candidats réagissent
Par: Jean-Luc Lorry

En prenant connaissance des priorités identifiées par le conseil municipal (voir page A5) certains candidats à l’élection fédérale dans Saint-Hyacinthe-Bagot ont saisi la balle au bond en indiquant que les questions relatives aux infrastructures locales demeurent importantes pour leurs formations politiques respectives.

publicité

LE COURRIER a invité l’ensemble des candidats à réagir à la liste de priorités dressée par les élus. Ceux-ci nous ont ­répondu par écrit après avoir rencontré le maire de la Ville, Claude Corbeil.

Le candidat conservateur Réjean ­Léveillé annonce qu’il fera tout en son pouvoir pour que se concrétise le projet de traverse des voies ferrées permettant le prolongement du boulevard Casavant Ouest.

« Peu importe l’option qui sera retenue, viaduc ou tunnel, je veux que les gens d’ici sachent que je suis pleinement conscient de l’importance de ce nouveau lien ­routier pour l’économie de la région. Le développement futur de Saint-Hyacinthe et la création de nouveaux emplois de qualité dans le comté passent ­inévitablement par la construction d’une telle infrastructure », considère M. Léveillé.

La conseillère municipale Brigitte ­Sansoucy qui défend les couleurs du NPD est bien au fait des dossiers de l’heure. Comme son adversaire conservateur, elle estime que les besoins en infrastructures publiques doivent être appuyés et ­défendus par le député du comté.

« D’après mon expérience municipale, en matière d’infrastructure, les villes sont souvent confrontées à ce que je nomme la joute de tennis politique. Lorsque vient le temps de financer des projets, le fédéral lance la balle au provincial et le provincial la retourne au fédéral », estime la ­candidate néo-démocrate.

« Dans ce contexte, il n’est pas étonnant, qu’un projet d’envergure qui nécessite des investissements fédéraux, tel que le prolongement du boulevard Casavant Ouest, traîne en longueur », poursuit-elle.

Michel Fillion qui se présente sous les couleurs du Bloc québécois dit ­partager les visions des élus concernant le développement de la région. Celui-ci dit prendre sur lui une partie de la ­responsabilité des attentes de la ­municipalité.

« La population de Saint-Hyacinthe-­Bagot s’attend à un député qui livre la marchandise. Ici, on parle de ­l’amélioration de nos infrastructures, d’un resserrement des normes de ­sécurité ferroviaire et de tenir une ligne forte pour la ­protection de la gestion de l’offre », mentionne M. Filion.

Du côté du NPD, on est en accord avec le candidat bloquiste pour prioriser la ­sécurité ferroviaire et soutenir ­l’agriculture. « Je veux rappeler aux élus que seul le NPD s’engage à défendre notre agriculture en protégeant notre système de gestion de l’offre. », souligne Brigitte Sansoucy.

Concernant la sécurité ferroviaire, le NPD propose une réduction de la vitesse des trains de marchandises dans les ­périmètres urbains densément peuplés (Saint-Hyacinthe) et pas uniquement dans les régions métropolitaines de ­recensement (Ottawa-Gatineau).

Au Parti libéral, le candidat local a ­préféré réserver ses commentaires. « Les demandes de la Ville sont légitimes et commandent une analyse détaillée de la plateforme du Parti libéral du Canada en fonction de celles-ci. Par respect pour la population et les élus, la formulation de réponses crédibles commande recherche et rigueur », mentionne René Vincelette.

Le candidat libéral fera connaître ­prochainement sa position dans les dossiers identifiés par la Ville.

image