12 août 2021
Malgré le début de la quatrième vague au Québec
Les cas de COVID-19 restent bas dans la région
Par: Maxime Prévost Durand

Le nombre de personnes adéquatement vaccinées continue de progresser dans la région. Photo DSP de la Montérégie

La nouvelle augmentation des cas de COVID-19 au Québec, qui marquerait le début de la quatrième vague, ne semble pas affecter la région maskoutaine pour le moment. En date de lundi, à peine six cas étaient rapportés à travers la MRC.

Publicité
Activer le son

Depuis le début juillet, le nombre de nouveaux cas est demeuré assez stable et bas, ne fluctuant que très légèrement. Les six cas actifs sont dispersés à Saint-Hyacinthe, Saint-Pie et Saint-Valérien-de-Milton.

Pendant ce temps, la vaccination s’est accélérée. Selon les plus récentes données de la Direction de santé publique de la Montérégie, 64 % de la population totale du Réseau local de santé Richelieu-Yamaska (qui s’étend jusqu’à Beloeil et Acton Vale) est maintenant adéquatement vaccinée, c’est-à-dire qui a reçu deux doses ou qui a contracté la COVID-19 et reçu une dose de vaccin. Le pourcentage de gens ayant reçu au moins une dose stagne quant à lui à 74,9 %.

Les 18-29 ans sont toujours les moins vaccinés au sein du RLS Richelieu-Yamaska avec un pourcentage fixé à 74,3 % pour la première dose. Ils sont suivis des 30 à 39 ans à 75,6 %.

Par ailleurs, le gouvernement du Québec a confirmé mardi que le passeport vaccinal sera implanté à partir du 1er septembre. Celui-ci s’appliquera lors d’activités jugées non essentielles, notamment dans les bars, les restaurants, les gyms et les lieux intérieurs de grande capacité. La preuve vaccinale ne sera pas requise dans les commerces de détail, a-t-il été précisé par le ministre de la Santé, Christian Dubé.

image