13 octobre 2011
Un premier titre de la LBSEQ pour les Valois
Les Castors champions!
Par: Maxime Desroches

Les Castors d’Acton Vale ont écrit une nouvelle page dans les livres de la Ligue de baseball senior élite du Québec en remportant le premier championnat de leur histoire, vendredi, à Coaticook.

Les Valois ont défait le Big Bill par le pointage de 10-2 devant une foule de plus de 500 partisans, afin de décrocher les grands honneurs de la LBSEQ en six parties au terme d’une série exigeante à plusieurs points de vue.

À maintes reprises, les rencontres de la série finale ont dû être reportées en raison des fortes précipitations ou de l’accumulation de brume, de sorte qu’il a été ardu pour les deux clubs de prendre leur erre d’aller.« Heureusement, le dernier match s’est joué par une température plus clémente. Par contre, plus tôt dans la série, ça n’a pas toujours été évident. Le froid était toujours de la partie, mais on n’avait pas le choix puisque les gars travaillent pour la plupart avant les matchs. On ne débute jamais vraiment avant 20 h », a noté l’entraîneur-chef, Steve Green, qui a aussi agi à titre de releveur durant les séries éliminatoires en dépit d’une blessure qui l’a ennuyé une bonne partie de la saison.Le lanceur partant des Castors, Martin Bossé, a excellé sur la butte lors de ce sixième match crucial. Il a lancé un match complet, n’allouant que deux points mérités sur sept coups sûrs. Bossé a également enregistré deux retraits sur des prises.« (Denis) Lamontagne, (Jean-François) Rooney et Bossé formaient un bon trio de partants. Ces trois-là nous ont donné une chance de gagner à tous les soirs avec leurs performances au monticule », a souligné Green.Tommy Curkovic, auteur de deux doubles ayant produit trois points, a mené l’attaque des Valois. Ses coéquipiers Martin Bérubé et Jean-François Ronney ont été tout aussi étincelants au bâton, frappant chacun un triple et deux doubles en plus de produire deux points et de croiser le marbre à deux reprises. Au total, les Valois ont mis la balle en lieu sûr 18 fois, soit plus que le double de leurs adversaires.Le sixième tour au bâton a été particulièrement bénéfique aux Castors, qui ont ajouté six points à une avance de 2-0 acquise trois manches plus tôt.

Un travail collectif remarquable

L’instructeur Green a tenu à rappeler que le succès des Castors n’était pas l’histoire d’un joueur, mais bien celle d’une équipe où chacun a mis la main à la pâte dès le premier jour.

« Les Castors, c’est avant tout une équipe formée de gars dévoués et prêts à tout laisser sur le terrain. C’était comme ça dès le début de la saison. Je pense entre autres à deux de nos gars qui demeurent à Repentigny et qui devaient traverser le pont plusieurs fois par semaine, à Jesse Sgrignuoli qui est devenu papa tout récemment, ou à Tommy Curkovic, qui est policier à LaSalle. Chacun a fait ce qu’il pouvait pour être à tous les matchs et pour nous aider à nous rendre où nous en sommes. »

La ligue fait une exception

Lors des célébrations d’après-match, le président de la LBSEQ, Daniel Bélisle, a annoncé que la ligue accordait exceptionnellement le titre de « Joueur des séries 2011 » conjointement à Denis Lamontagne (fiche de 4-1, moyenne de points mérités (mpm) s’élevant à 1,56 et 20 retraits au bâton), des Castors, et à Jean-François Ricard (6-0, 0,16 de mpm et 62 retraits au bâton), du Big Bill, pour leur travail irréprochable sur la butte.

« C’était un honneur bien mérité de part et d’autre. Denis a été un acteur clé dans plusieurs de nos victoires, tandis que Ricard a sans doute été le joueur le plus dominant de séries 2011. »

image