21 juillet 2011
Ligue de baseball senior élite du Québec
Les Castors d’Acton Vale continuent d’exceller
Par: Maxime Desroches
Les Castors célèbrent l'un des 17 points marqués contre les Ailes du Québec, dimanche, au Stade Léo-Asselin.

Les Castors célèbrent l'un des 17 points marqués contre les Ailes du Québec, dimanche, au Stade Léo-Asselin.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les amateurs de baseball de la région d’Acton Vale qui fréquentent le Stade Léo-Asselin pour voir leurs Castors à l’oeuvre en ont pour leur argent depuis le début de l’été.

Publicité
Activer le son

Après une remarquable campagne de 24 victoires et sept revers à l’été 2010, la formation de la Ligue de baseball senior élite du Québec est en voie de connaître une autre brillante saison, comme en témoigne sa fiche de 17-6 après 23 rencontres, rendement qui lui confère le troisième rang sur 12 équipes au classement général.

L’entraîneur-chef Martin Paulhus estime que le départ canon que connaît sa troupe s’explique en partie par la stabilité de l’organisation. « Le fait de compter sur un noyau semblable à celui de l’an dernier amène un certain équilibre et aussi un esprit d’équipe fort », a-t-il affirmé.Possédant certains des frappeurs les plus redoutables du circuit, avec Jesse Sgrignoli (moyenne au batôn de ,443), Martin Leroux (,411) et Martin Bérubé (,380) en tête de liste, l’équipe valoise figure parmi les équipes les plus offensives.« Notre circuit est pourtant reconnu comme une ligue de lanceurs, mais nous frappons des coups sûrs avec régularité. Notre première place au chapitre des buts sur balles n’est pas à négliger non plus », a argué l’instructeur Paulhus.

Le sommet du classement : un objectif réaliste

Alors qu’il ne leur reste qu’un mois d’activités, les Castors accusent présentement un retard de deux matchs sur les meneurs au classement général, les Blue Sox de Thetford Mines. À en croire les propos de Martin Paulhus, la course au championnat se trouve au centre des priorités des Valois.

« Après tout, c’est dans une ligue élite que nous évoluons. Ce n’est pas uniquement récréatif, donc nous ne visons rien de moins qu’une première place afin d’être bien positionnés pour les séries éliminatoires. »Le vendredi 15 juillet, lors d’une rencontre d’une intensité digne des séries, Acton Vale a subi une défaite crève-coeur au domicile des Expos de Sherbrooke, qui l’ont emporté 2-1 à la suite d’un coup sûr décisif frappé à la septième et ultime manche. Les Expos tiraient de l’arrière 1-0 avant leur dernière présence au bâton.« Les deux clubs ont un historique. Une forte rivalité anime la plupart de nos duels, et celui-là n’y a pas fait exception. C’était tout un match de notre lanceur Denis Lamontagne. Il méritait un meilleur sort. »Les Castors n’ont pas mis de temps à se remettre de ce décevant revers. Deux jours plus tard, au Stade Léo-Asselin, ils ont connu une véritable explosion offensive, ponctuée de 16 coups sûrs, en route vers une écrasante victoire de 17-10 aux dépens des Ailes du Québec, une formation du programme d’excellence de Baseball composée de jeunes espoirs de 15 à 17 ans.« Même si chaque équipe de la ligue ne les rencontre qu’une fois dans l’été, il ne faut pas les prendre à la légère. Nous avons réussi notre mission qui était de ne pas l’échapper », a souligné Martin Paulhus.Jean-François Dorais, des Castors, a connu un véritable match de rêve au bâton. Il a claqué trois longues balles en plus de pousser à la plaque huit des 17 points des siens. Il s’en est même fallu de peu pour que Dorais claque un quatrième circuit en fin de rencontre, mais la balle a finalement donné contre la clôture.La prochaine partie à domicile des Castors aura lieu le dimanche 24 juillet, à 14 h, alors qu’ils se mesureront au TPX de Saint-Jérôme, au Stade Léo-Asselin.

image