29 décembre 2011
Les cendres chaudes : attention danger
Par: Le Courrier

« Il y a à peine une semaine que les systèmes de chauffage d’appoint au bois sont en fonction et déjà, on compte deux incendies reliés à la façon dont les propriétaires disposent des cendres chaudes. »

Le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Dautrey, se désolait de ce triste constat, mardi, après avoir combattu un incendie sur la rue Poulin, à Saint-Thomas-d’Aquin, qui a jeté une famille à la rue.

« En l’espace d’une semaine, les cendres chaudes ont fait 275 000 $ en dommages. Pourtant, contrairement à d’autres causes d’incendie qui sont moins faciles à contrôler, les incendies provoqués par les cendres de foyer peuvent être évités en respectant quelques règles de sécurité. »À ce chapitre, le pompier recommande de disposer des cendres en les déposant dans un contenant métallique – muni d’un couvercle métallique – que l’on placera à l’extérieur sur une surface non combustible, idéalement éloignée des bâtiments tout autour. Les cendres devraient reposer dans ce contenant au moins sept jours avant d’être jetées dans le bac de matières organiques ou à la poubelle. Avant de se débarasser des cendres pour de bon, les plus prudents peuvent aussi les brasser dans le contenant métallique à l’aide d’un bâton et approcher le revers de la main, pour s’assurer qu’aucune chaleur ne s’en dégage.« Chaque hiver, on peut combattre de six à huit incendies provoqués par des cendres dont on a disposé de façon inadéquate, notait M. Dautrey. Ce sont des incendies évitables, je le rappelle. Jusqu’ici, les pertes se ne se comptent qu’en dommage matériel. N’attendons pas qu’il y ait des blessés ou bien pire. »

M-P.G.N.

image