9 janvier 2020
Forum
Les confidences de Claude Corbeil, on aime ça!
Par: Le Courrier

J’ai lu avec intérêt l’entrevue éditoriale que le maire Claude Corbeil a accordée à Martin Bourassa au bénéfice des lecteurs du Courrier de Saint-Hyacinthe, parue dans l’édition du 2 janvier 2020. Et je me suis dit : BON DIEU que cela fait du bien au simple citoyen que je suis d’avoir enfin le son de cloche de la mairie sur plusieurs sujets d’actualité qui animent notre ville et plus particulièrement le centre-ville.

Publicité
Activer le son

Enfin des réponses à des sujets brûlants qui – sans être satisfaisantes à 100 % – sont dans l’ensemble rassurantes, car on sent qu’il y a un maire et une équipe en place qui gèrent et administrent au meilleur de leurs connaissances, et ce, dans les limites de leurs pouvoirs. Car n’oublions pas qu’au niveau municipal, les élus et administrateurs doivent souvent s’en remettre à des instances provinciales et fédérales.

Gérer et administrer une Ville, c’est un peu beaucoup comme gérer et entretenir votre maison ou votre logement au printemps, mais en combien de fois plus gros. Ça demande d’abord un maître d’œuvre et une équipe de professionnels sur le chantier qui s’assurent que l’édifice a de bonnes fondations, une structure solide, des systèmes électroniques suffisants, des matériaux performants et durables, un bail et un budget équilibré.

Dans la réalité de tous les jours, il se peut que votre voisin de gauche ou de droite commente votre choix de couleur de revêtement extérieur, même intérieur, la couleur des fenêtres et de votre porte d’entrée, de ceci et de cela, mais enfin, c’est à vous qu’il revient de décider ce qu’il y aura de mieux pour vos proches, pour la rue et pour la communauté.

Dans le monde actuel, on ne peut gérer sans faire l’objet de critiques et c’est tant mieux (par exemple, votre milieu familial ou de travail…) parce que oui, il peut y avoir un oubli, voire un manque, dans tel ou tel projet. Mais vous savez que vous pouvez participer aux débats par des échanges constructifs dans le but d’y apporter une amélioration.

L’équipe en place – c’est-à-dire le maire et les conseillers municipaux – doit favoriser la concertation pour un mieux-être collectif. L’équipe du maire Corbeil m’apparaît solide et, à l’aube de l’année 2020, je lui accorde ma confiance dans la réalisation de leurs projets.

J’invite donc tous les citoyen.ne.s maskoutain.e.s (bon.ne.s ou mauvais.e.s) à lire attentivement les confidences du maire Corbeil et à comprendre les enjeux dont il est question. Ceci étant fait, tout un chacun pourra en discuter librement et en toute connaissance de cause. Et s’il faut à quelques irréductibles incrédules de relire cet éditorial pour s’assurer de bien comprendre ce dont il s’agit, ce ne sera pas du temps perdu, je vous l’assure.

Merci à Martin Bourassa pour cette entrevue éclairante qui, sait-on jamais, pourrait peut-être se répéter aux 6 mois question de bien informer les Maskoutain.e.s sur les avancées des projets en cours.

Jean-Claude Théroux, Saint-Hyacinthe

image