17 juillet 2014
Vente trottoir
Les consommateurs au rendez-vous
Par: Jean-Luc Lorry

La formule réunissant les trois pôles commerciaux de Saint-Hyacinthe à l’occasion de la traditionnelle vente trottoir a visiblement porté ses fruits.

publicité

Depuis deux ans, les marchands du centre-ville, des Galeries St-Hyacinthe et du Complexe M s’entendent pour organiser simultanément la chasse aux aubaines estivales.

Des journées ensoleillées sans chaleurs accablantes, ni orages violents ont permis aux commerçants qui proposaient leurs produits devant leur porte de faire de bonnes affaires du mercredi 9 au dimanche 13 juillet. « De nombreux commerçants ont réalisé des ventes records lors de la première journée des soldes et les terrasses étaient bondées », mentionne avec satisfaction Simon Cusson, directeur général de la SDC centre-ville.Selon lui, il faut que l’offre commerciale locale s’adapte aux besoins des consommateurs maskoutains. Sur ce point, M. Cusson croit qu’une boutique de chaussures pour hommes haut de gamme aurait sa place au centre-ville.« Pour contrer les fuites commerciales, nos marchands doivent s’unir pour être plus forts. Le commerce de détail est un outil essentiel au développement commercial de Saint-Hyacinthe », estime le directeur général de la SDC.

Galeries

Les marchands des Galeries St-Hyacinthe tirent également un bilan positif de cette opération commerciale groupée.

« La soirée du mercredi (première journée de la vente trottoir) fut assez tranquille bien que pour certaines boutiques les chiffres ont été bons. C’était très ciblé comme magasinage. Les jeudi, vendredi et samedi furent de bonnes journées. Les objectifs de ventes ont été atteints ou dépassés », indique Josianne Jodoin, agente de communication et de marketing aux Galeries St-Hyacinthe.« En raison de la pluie, le dimanche fut une journée record. Il y avait plus de monde dans le centre commercial que lors de la période des fêtes de fin d’année. Nous avons loué plus de 40 poussettes et normalement c’est entre 10 et 15 », poursuit-elle.

Complexe M

Devant l’engouement des consommateurs, les commerçants du Complexe M poursuivent la vente trottoir sous les chapiteaux.

« Je pense que d’avoir regroupé aux mêmes dates les ventes trottoirs estivales renforce l’économie commerciale de la Ville. Cela permet à Saint-Hyacinthe de rayonner au niveau régional », considère Nellie Robin, vice-présidente du Groupe Robin.

image