23 novembre 2017
Beauward à Saint-Hyacinthe
Les contrats de location avec Québec sous la loupe
Par: Jean-Luc Lorry
La Société québécoise des infrastructures (SQI) a conclu six baux de location avec les Centres d’achats Beauward à Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Société québécoise des infrastructures (SQI) a conclu six baux de location avec les Centres d’achats Beauward à Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Plus qu’un centre d’achats traditionnel, les Galeries St-Hyacinthe sont aujourd’hui un joueur majeur dans le secteur de l’immobilier commercial chez nous. La Société québécoise des infrastructures (SQI) est un très bon client des Centres d’achats Beauward, propriétaire des Galeries. Pour 2017, elle versera plus de 1,1 M$ en loyers à l’entreprise de Marc Bibeau, l’ex-grand argentier du Parti libéral du Québec, selon les calculs du COURRIER. 

Publicité
Activer le son

Mais les Galeries abritent également un autre locataire du secteur parapublic, soit le Cégep de Saint-Hyacinthe. Ce dernier s’y est installé, sans le support de la SQI, en 2012, pour un bail de cinq ans évalué à 3 M$. Il vient tout juste d’être renouvelé jusqu’au 30 juin 2022.
En avril 2012, Beauward avait été le seul soumissionnaire à répondre à un besoin visiblement urgent du Cégep de Saint-Hyacinthe pour loger son centre collégial de formation. L’institution se donnait alors trois mois (livraison pour juillet 2012) pour trouver des locaux d’une superficie de 20 000 pieds carrés disposant de 200 places de stationnement.Un premier bail d’une durée de cinq ans totalisant 3 038 370 $ avait été conclu entre les parties.Il a été prolongé de 57 mois, pour un montant de 2 283 928 $,effectif au 1er octobre dernier.
« Le Cégep a obtenu l’approbation du Ministère », a précisé Véronique Blain, directrice du Service des communications du Cégep de Saint-Hyacinthe.
Quant à l’écart de coût entre les deux baux, Mme Blain souligne qu’il y avait des améliorations locatives incluses au premier bail, contrairement au second.
En ce qui concerne les baux de la SQI en vigueur avec Beauward, l’organisme loue actuellement six blocs d’espace dans deux édifices de Saint-Hyacinthe appartenant à cette entreprise, a précisé Martin Roy, porte-parole de la SQI.
Deux immeubles de bureaux intégrés aux Galeries St-Hyacinthe logent la Direction régionale du ministère du Travail (391 166 $), le Centre local d’emploi (193 430 $), La Financière agricole du Québec (160 173 $), le tribunal administratif du Québec (158 040 $) et la Régie du logement (10 220 $ par année).
Dans l’édifice situé au 1355, rue Johnson Ouest (Carrefour St-Hyacinthe), le ministère de l’Agriculture est locataire pour un montant de 225 074 $ par année.
Autres contrats
En plus des contrats de location avec la SQI et le Cégep, Beauward détient d’autres baux avec le gouvernement provincial. En octobre 2013, l’entreprise de Saint-Eustache a décroché un bail de dix ans pour loger dans un édifice à bureaux des Galeries St-Hyacinthe, le Centre jeunesse de la Montérégie, pour un montant de 2 301 918 $.Beauward s’était une fois de plus qualifié comme plus bas soumissionnaire devant le Groupe Robin (2 972 241 $) et le promoteur immobilier maskoutain, Enrico Fluet ( 3 089 825 M$).
Deux ans plus tard, la Société des alcools du Québec (SAQ) décidait de déménager sa succursale Sélection située sur le site du centre commercial dans une nouvelle construction située à proximité.
Ce transfert coïncidait avec la fin du bail d’une durée de 15 ans entre la SAQ et Beauward. La société d’État a refusé de divulguer le montant de ce contrat.À Saint-Hyacinthe, au moins 13 institutions gouvernementales sont locataires des édifices appartenant à Beauward selon nos observations. LE COURRIER a tenté en vain de se faire confirmer le nombre de locataires institutionnels auprès de Sphère Communication, porte-parole des Centres d’achats Beauward.
Palais de Justice
Dans une précédente édition, LE COURRIER révélait que les Centres d’achats Beauward avaient déposé la soumission la plus basse (563 426 $) pour y loger des employés du palais de justice de Saint-Hyacinthe. L’autre soumission provenait du Groupe Robin (575 390 $).
Dû au manque d’espaces, le ministère de la Justice compte disposer de locaux complémentaires à ceux du palais de justice en aménageant une salle d’audience, un bureau pour le juge, un second pour les procureurs de la Couronne et un espace commun.
La SQI dispose d’un délai de 45 jours à compter de la date de clôture (25 octobre 2017) pour octroyer ce contrat. « La Société n’est pas tenue d’accepter la plus basse ni aucune des soumissions reçues », peut-on lire dans l’avis d’appel d’offres.
Selon la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, ce contrat ne semble pas dans la poche de Beauward.
« Pour le moment, c’est un peu prématuré de penser que l’appel d’offres va se concrétiser. Nous sommes plutôt dans une étude de différents scénarios. Avoir un va-et-vient de personnel et de documents (entre les futurs locaux et le palais de justice), ne serait-ce que pour la confidentialité, ce n’est peut-être pas la chose idéale », a déclaré la ministre Vallée, lors d’une mêlée de presse à Québec.

image