26 mai 2011
Rallye Roses des sables
Les Coqs’In attaqueront le désert
Par: Le Courrier
Geneviève Dion et Manon Tanguay participeront au Trophée Roses des sables, une aventure 4X4 réservée aux femmes.

Geneviève Dion et Manon Tanguay participeront au Trophée Roses des sables, une aventure 4X4 réservée aux femmes.

Geneviève Dion et Manon Tanguay, deux filles de la région, s’attaqueront au rallye Roses des sables cet automne. Cette course, réservée aux femmes, se déroule majoritairement dans le désert. L’évènement international amasse des fonds pour les enfants démunis grâce entre autres aux coûts d’inscription.

Publicité
Activer le son

La ligne de départ se trouve en France, une dizaine de jours plus tard, les équipes termineront à Ouarzazate, au Maroc. Évidemment, les GPS ne sont pas admis à la course, c’est par carte routière et boussole que les participantes traversent le parcours. Chaque soir, elles arrêteront pour souper et dormir dans les campements organisés pour les équipes.

L’idée de participer à un tel défi est arrivée comme un cheveu sur la soupe pour les amies de longue date. Après avoir discuté avec des membres d’une équipe participante, Manon Tanguay a envoyé un message texte sur le téléphone cellulaire de Geneviève Dion afin de lui demander si l’expérience lui tentait. Réponse positive en quelques minutes, c’était officiel, les deux amies s’envoleraient vers le désert. « On est deux filles très spontanées », expliquent-elles en riant. C’est ainsi qu’elles formèrent leur équipe de rallye, Les Coqs’In. En plus de venir en aide aux enfants plus démunis, les deux femmes participent aussi pour elles. « C’est aussi pour le dépassement de soi que j’y participe », affirme Manon Tanguay, la navigatrice de l’équipe. Geneviève Dion, la conductrice, approuve les propos de sa coéquipière. Elle considère le défi des Roses des sables comme une épreuve autant physique que psychologique.Leur but n’est pas de gagner le rallye, mais de passer à travers le parcours en ayant du plaisir. « On ne veut pas être les championnes, on veut être les mascottes », ricane Geneviève. Au niveau émotionnel, le stress de la course n’est pas encore arrivé. Leur énergie est monopolisée par la perception des frais d’inscription, un montant totalisant 25 000 $. Parmi leurs activités de financement à venir, on compte un souper spaghetti le 28 mai à Saint-Liboire, une fête années 80 au Bar le Trash le 10 juin, un Vins et fromages au Club de golf Acton Vale le 1er juillet et un tournoi de golf au Club de Golf Acton Vale le 21 août.Les filles sont très présentes sur les réseaux sociaux. Lors de la course, elles tiendront un blogue de voyage. Pour le moment, tout le monde peut visiter leur page Facebook au nom des Coqs’In.

image