27 décembre 2012
Les Coquelicots, première garderie à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier
Centre de la petite enfance Les Coquelicots, photo par Mariette Arteau.

Centre de la petite enfance Les Coquelicots, photo par Mariette Arteau.

Une initiative des étudiants du cégep

Publicité
Activer le son

Une initiative des étudiants du cégep

La Garderie « Les Coquelicots » célèbre cette année ses 35 ans d’existence. En effet, le 6 septembre 1977, la première garderie sans but lucratif a été fondée à Saint-Hyacinthe par un groupe d’étudiants du cégep de Saint-Hyacinthe sous la direction de Gilles Lépine, professeur en techniques administratives.

Ce projet faisait partie d’un travail académique dans le cadre d’un cours pratique de formation en administration des affaires. M. Lépine avait fait appel également à un groupe de personnes de la Ville de Saint-Hyacinthe qui avaient accepté de se joindre aux étudiants pour mener à bien ce projet novateur à l’époque. Parmi ces personnes, on retrouvait l’avocat Jacques Brodeur, Thérèse Gravel, mère de famille, l’avocat Jean-Pierre Sénécal et Mariette Arteau, administratrice. Les services de Thérèse Rochefort, jardinière d’enfants, avaient été retenus pour démarrer le projet. Elle était secondée par une cuisinière et par une religieuse de la communauté des Soeurs de la Charité qui apportait son aide pour animer les activités auprès des enfants.

Les Soeurs de la Charité offrent terrain et local

La Communauté des Soeurs de la Charité avaient sur leur terrain une roulotte de chantier qui avait été utilisée par les ouvriers au cours de la construction de la Maison Généralice : elles avaient donc offert aux premiers dirigeants de mettre ce local à leur disposition et d’utiliser un certain espace de terrain autour de ce bâtiment. Une telle contribution à leur projet leur permettait d’acheminer des demandes de subventions au Gouvernement provincial pour faciliter la mise sur pied de la garderie.

Un groupe de personnes venant de divers milieux maskoutains se mirent à la tâche pour rénover l’intérieur du bâtiment et le rendre adéquat pour les besoins des enfants. Une clôture a été construite également afin de rendre les lieux extérieurs sécuritaires et permettre ainsi aux enfants de s’amuser au grand air. L’emplacement a pignon sur rue au numéro civique 1755, rue Saint-Pierre Ouest, dans le secteur de La Providence. Les buts de cet organisme étaient de doter la Ville de Saint-Hyacinthe d’un service de garde d’enfants sécuritaire et accessible à toutes les familles tout en fournissant un milieu propice à l’épanouissement et à la socialisation de l’enfant et en assurant des conditions maximales de sécurité, d’hygiène et de nutrition. La garderie offrait trois services : la garderie proprement dite, la halte-garderie et le jardin d’enfants. Les enfants bénéficiaient d’un environnement propice à leur développement. Des activités dirigées ainsi que des activités libres étaient offertes quotidiennement à l’enfant qui les assimile à son propre rythme.

La garderie prend de l’expansion

L’année 1985 fût une année d’expansion pour la garderie qui, par un agrandissement de ses locaux, pouvait accueillir une cinquantaine d’enfants et une douzaine d’employés permanents.

En février 1996, les administrateurs firent une demande aux propriétaires pour un nouvel agrandissement des locaux. Les parents, le personnel ainsi que la direction furent mis à contribution pour réaliser ce nouveau projet. Complété en 1998, les enfants de 0 à 6 ans peuvent maintenant évoluer dans des espaces mieux adaptés à leurs besoins. Une pouponnière peut également accueillir des bébés nouveaux-nés et le mobilier a été adapté aux besoins de tous les groupes d’âge. La garderie Les Coquelicots est reconnue aussi pour la compétence de ses éducatrices qui ont été formées adéquatement pour offrir les meilleurs services aux enfants. Chacune apporte son expérience et ses talents dans les différents services offerts : la pouponnière, la halte-garderie et le jardin d’enfants. La garderie Les Coquelicots est un milieu intéressant et stimulant pour les jeunes enfants. Les parents sont les membres de la corporation de la garderie : ils sont invités à participer aux différents comités mis sur pied par la direction; ils peuvent visiter les locaux librement et s’assurer ainsi du bien-être de leurs enfants. Les suggestions visant l’amélioration des services sont accueillies avec ouverture par le conseil d’administration. Au cours des années, la Garderie Les Coquelicots a adopté l’appellation officielle de Centre de la petite enfance Les Coquelicots inc. et elle a prouvé sa nécessité en milieu maskoutain. Les familles ont accès à un service essentiel qui a fait sa marque depuis 35 ans.

image