3 janvier 2013
Haltérophilie
Les cousines Darsigny dominent
Par: Maxime Prévost Durand
Tali Darsigny a terminé au premier rang lors des Championnats québécois senior et junior à l'automne. Elle vise cette même position pour le prochain Championnat canadien junior le 19 janvier.

Tali Darsigny a terminé au premier rang lors des Championnats québécois senior et junior à l'automne. Elle vise cette même position pour le prochain Championnat canadien junior le 19 janvier.

Tali et Catherine Darsigny ont démarré la saison d’haltérophilie en force alors qu’elles sont montées sur le podium aux Championnats québécois senior et junior en plus de battre leurs marques personnelles lors de ces compétitions.

Visiblement inspirées par leur modèle, l’Olympienne Annie Moniqui, avec qui elles s’entraînent, les cousines Darsigny visent toujours plus loin. Elles prendront part au Championnat canadien junior le 19 janvier avec des objectifs bien précis en tête.

« Je vise une première position chez les 58 kg », indique la plus jeune des deux, Tali, âgée de seulement 14 ans. « Je pense que c’est réalisable, dit-elle le sourire aux lèvres. Celle qui pourrait me battre, son meilleur total est de 163 kg, alors que le mien est de 172 kg au cumulatif. Il y a quand même une bonne différence. »Catherine, 18 ans, vise pour sa part une deuxième position chez les 63 kg. Ce sera un retour pour elle dans cette catégorie, alors qu’elle est descendue chez les 58 kg au cours de la dernière année. Une perte de masse a permis ce changement de catégorie.« Lors du Championnat québécois junior, j’ai terminé au 3e rang chez les 58 kg. Comme seules les deux premières ont accès au Championnat canadien, on m’a inscrite chez les 63 kg pour que je puisse y participer. Ça m’intrigue de retourner dans cette catégorie. Je n’aurai pas à suivre un régime avant la compétition comme c’est le cas habituellement pour correspondre aux exigences. »Ce qui importe le plus pour les deux athlètes, ce sont davantage les performances que la médaille. « Le plus important, c’est d’être satisfaite de sa performance », soutient Catherine. « C’est agréable de toujours se surpasser. Les records personnels, c’est ce qui compte le plus pour moi », ajoute Tali. « Lors du Championnat canadien junior, j’aimerais égaler la marque que j’avais réussie l’an dernier dans cette catégorie, soit 70 kg à l’arraché et 90 kg à l’épaulé-jeté, pour un cumulatif de 160 kg », affirme Catherine. De son côté, Tali souhaite encore une fois dépasser son meilleur total.

« Un petit phénomène »

Les résultats de Tali, la fille de l’entraîneur Yvan Darsigny, sont encore plus étonnants que ceux établis dans le plan concocté avant la saison. « On est en avant de ce qu’on s’était fixé au début de la saison, c’est de bon augure », affirme M. Darsigny.

« Tali, c’est un petit phénomène. Si on compare ses résultats avec ceux d’Annie [Moniqui] au même âge, elle est en avance de deux ans sur ses performances », indique-t-il.Tout comme Annie Moniqui, Tali rêve d’un jour éclipser le record canadien, actuellement détenu par Maryse Turcotte. « Quand j’étais plus jeune, j’avais rencontré Maryse Turcotte et je lui avais dit qu’un jour j’allais battre son record », dit-elle en riant. Reste maintenant à savoir si Annie ou Tali réussira à éclipser ce record. « Je pense que j’ai des chances de le battre », conclut Tali.

image