21 août 2014
Terrain des Belles de Nuit
Les coûts de décontamination explosent
Par: Jean-Luc Lorry
Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La décontamination du terrain qu’occupait le bar de danseuses nues Les Belles de Nuit, au centre-ville, s’élèvera à plus de 500 000 $. Ce montant est deux fois plus élevé que l’estimation de 220 000 $ effectuée il y a 12 mois par la Ville de Saint-Hyacinthe qui est propriétaire du site.

publicité

Ce bar du centre-ville occupait les locaux de l’ancienne station-service Courtemanche & Frères et furent acquis par la Ville en 2010 au prix de 225 000 $.

Après la démolition de l’édifice effectuée au coût de 6 670 $, la Ville doit maintenant commander les travaux de décontamination de ce terrain vacant situé au coin de la rue des Cascades et de l’avenue de la Concorde Nord.

La direction générale de la municipalité explique l’augmentation fulgurante des coûts de décontamination en raison d’une opération plus importante que prévue qui doit prendre en compte un complexe réseau de tuyaux souterrains.

Avant d’acquérir l’immeuble, la Ville avait commandé les premières analyses de ce sol souillé aux hydrocarbures pétroliers en mars 2010. Des investigations plus poussées faites en mai 2011 avaient révélé une contamination massive.

Comme future vocation du site, la Ville viserait la construction d’un immeuble résidentiel et commercial de trois étages qui répondra aux normes environnementales Novoclimat. Interrogé sur ce projet, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil s’est montré peu bavard

Contribution de Québec

Pour alléger les coûts de décontamination, la Ville pourra compter sur un coup de pouce financier de Québec qui allégera la facture de manière significative.

Le gouvernement s’est engagé à défrayer presque 50 % des coûts en accordant une contribution financière de 240 000 $ via le programme ClimatSol.

« Une fois le terrain décontaminé, le projet permettra la revitalisation de la partie Est de la rue des Cascades, qui constitue la principale artère commerciale du centre-ville de Saint-Hyacinthe », a déclaré le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel lors d’un point de presse organisé sur les lieux de l’ancien bar de danseuses nues.

image