5 décembre 2019
MRC des Maskoutains
Les dépenses grimpent de 12,5 %
Par: Benoit Lapierre

Devant composer avec une explosion des coûts en transport collectif, la MRC des Maskoutains fonctionnera en 2020 avec un budget de 10 992 143 $, une grande première puisque jamais encore ses prévisions budgétaires n’avaient franchi la barre des 10 M$.

Publicité
Activer le son

Il s’agit d’une hausse de 1 224 362 $ ou de 12,5 % par rapport au budget 2019, lequel s’était chiffré à 9 767 781 $. Cette majoration est d’abord attribuable aux augmentations marquées des dépenses du volet « transport collectif » – la partie 4 du budget – après l’entrée en vigueur, le 1er avril 2018, d’un nouveau contrat de sept ans avec le transporteur. Les dépenses inscrites à la partie 4 passent de 1 557 674 $ à 2 370 771 $, en hausse de 813 097 $ ou de 52,2 %. En transport adapté, les coûts bondissent de 1 448 598 $ à 1 961 190 $ (+512 592 $) et en transport collectif, de 109 076 $ à 409 581 $ (+300 505 $).

Tout cela se répercute évidemment sur les quotes-parts des municipalités. Elles sont majorées de 434 646 $ à 1 018 491 $ en transport adapté (+583 845 $) et atteignent 173 000 $ en transport collectif, où des quotes-parts s’appliquent pour la première fois. L’impact des hausses est d’autant plus grand que les derniers surplus de la MRC en transport ont disparu dans le budget 2019 et que la contribution gouvernementale a à peine bougé ces dernières années. La subvention au transport collectif régional a été rehaussée de 84 000 $ en 2019, mais il s’agissait de la première indexation depuis 2014. Cette subvention s’était chiffrée à 688 234 $ en 2018 pour la cinquième année de suite.

Mais dans la partie 1 du budget 2020, celle qui englobe toutes les dépenses administratives, les quotes-parts des municipalités augmentent à peine, passant de 1 951 954 $ à 2 060 330 $, sur des revenus totalisant 6 142 131 $. Après affectation des surplus, les dépenses prévues à la partie 1 s’élèvent à 6 575 427 $, soit 356 651 $ de plus qu’en 2019 (+5,7 %).

On note que l’enveloppe allouée au développement économique n’est majorée que de 10 000 $, passant de 1 055 226 $ à 1 066 876 $, et cela malgré l’imminence de la fusion de Développement économique des Maskoutains (DEM, relevant de la MRC) et de Saint-Hyacinthe Technopole (SHT, commissariat relevant de la Ville) en une nouvelle entité. La décision à cet égard pourrait être prise le 11 décembre par le conseil des maires, lequel avait retiré ce point de son ordre du jour du 27 novembre.

Signalons que la Ville de Saint-Hyacinthe, en plus de contribuer au financement de DEM à hauteur de 257 000 $ (année 2019), alloue à SHT plus d’un million par année (1 275 000 $ en 2019). Augmentera-t-elle dans une proportion semblable le budget du nouvel organisme sans but lucratif qui s’occupera dorénavant du développement économique régional? C’est ce que nous saurons lors de la présentation du budget 2020.

image