18 décembre 2014
Direction générale du Cégep
Les documents d’évaluation détruits après le renouvellement du contrat
Par: Jennifer Blanchette

Il ne sera pas possible de connaître la nature des avis défavorables émis à l’égard de Roger Sylvestre concernant le renouvellement de son mandat de directeur général au Cégep de Saint-Hyacinthe. Ceux-ci ont été détruits après la prise de décision du conseil d’administration.

publicité

Dans son édition du 29 mai, LE COURRIER mentionnait qu’au moins deux recommandations défavorables au renouvellement avaient été émises. L’une d’elles émanait du syndicat des professeurs du Cégep de Saint-Hyacinthe et une autre, selon ce dernier, de la Commission des études.

Tant le conseil d’administration que les deux groupes concernés avaient refusé de dévoiler publiquement la teneur de ces avis.

Même une demande d’accès à l’information adressée au Cégep n’a pas permis au COURRIER de mettre la main sur ces documents.

« Le Comité (d’évaluation de mandat) siège à huis clos; tout document et tout témoignage sont considérés et traités confidentiellement. […] Tous les documents d’évaluation sont détruits après la décision du Conseil d’administration relative au renouvellement du mandat », peut-on lire dans la réponse fournie par le Cégep de Saint-Hyacinthe.

Cette procédure s’appliquerait à la fois pour l’avis émis par le Syndicat et pour celui de la Commission des études.

Roger Sylvestre a indiqué avoir pris connaissance de ces avis, mais a refusé lui aussi de se prononcer sur leur contenu. « Ce que je vous dis, c’est que la majorité, ça va. Pas besoin d’avoir l’unanimité », a-t-il laissé tomber après avoir été invité à commenter.

Le nouveau mandat de M. Sylvestre, adopté à majorité selon le président du conseil d’administration, entrera en vigueur le 8 août 2015, pour une durée de cinq ans.

image