15 juin 2017
Les écoles secondaires bientôt pleines à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe
Par: Rémi Léonard
La plus grande école secondaire de la région, la polyvalente Hyacinthe-Delorme, accueille cette année 1960 élèves. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La plus grande école secondaire de la région, la polyvalente Hyacinthe-Delorme, accueille cette année 1960 élèves. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les prévisions du ministère de l’Éducation laissent présager qu’un boom du nombre d’élèves au secondaire arrivera à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH). Dans les cinq prochaines années, c’est 721 jeunes supplémentaires qui viendront dans la cour des grands, d’après ces estimations.

Publicité
Activer le son

Pour faire face à la demande, le service des ressources matérielles « étudie déjà plusieurs scénarios », a confirmé la régisseuse aux communications de la CSSH, Sagette Gagnon, mais il serait prématuré à ce stade de préciser lesquels, a-t-elle expliqué. Elle assure toutefois que les écoles pourront accueillir sans problème les 82 élèves supplémentaires prévus dès la prochaine rentrée.

Chose certaine, la tendance est là pour durer puisque le nombre d’élèves est appelé à croître au moins jusqu’en 2025. La solution à cette hausse pourrait être par exemple la construction d’une nouvelle école, l’agrandissement d’une déjà existante ou une réorganisation entre les établissements. Pour l’année scolaire en cours, la CSSH compte plus de 4 000 élèves au secondaire.

Mouvements de personnel

Le départ à la retraite de Sylvain Fugère, directeur de l’école secondaire Casavant, a créé un petit jeu de chaises musicales dans l’organigramme de la CSSH. On connait maintenant le nom de sa remplaçante : Joëlle Lanoie, actuellementdirectrice de l’école Henri-Bachand à Saint-Liboire. Elle-même sera remplacée par Lucie Joannisse. Jean Hébert ira en renfort à l’école Casavant pour occuper le même poste qu’il a présentement à l’école secondaire Fadette, en tant que directeur adjoint, à la suite du départ d’Alain Girard. Autre déplacement, l’ancienne commissaire Amélie Loranger est passée d’élue à employée de la CSSH puisqu’elle a été admise dans la banque de candidatures du personnel de soutien administratif, où elle est maintenant appelée à faire du remplacement.

image