20 août 2015
Poursuite illégale des activités de K&C Diesel
Les employés avant la réglementation
Par: Jean-Luc Lorry
Kévin Lussier, copropriétaire de l’entreprise K&C Diesel. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Kévin Lussier, copropriétaire de l’entreprise K&C Diesel. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La direction de K&C Diesel a indiqué en entrevue au COURRIER qu’elle ne comptait pas arrêter les activités de son entreprise même si la réglementation municipale ne l’autorise pas à opérer.

Publicité
Activer le son

Les locaux industriels situés dans le secteur Saint-Thomas-d’Aquin dans lesquels opère K&C Diesel permettent uniquement un usage « industrie à incidences faibles », ce qui n’est pas le cas de cette entreprise spécialisée dans la réparation de moteur diesel.

« Nous sommes conscients d’opérer illégalement et la Ville nous a donné des amendes en conséquence. La question n’est pas de défier la Ville, mais plutôt de savoir ce que l’on pourrait faire pour que la municipalité et les citoyens du secteur nous acceptent », indique Kévin Lussier, copropriétaire de K&C Diesel.

Cette entreprise qui avait pignon sur rue à Sainte-Madeleine a débuté son aménagement à Saint-Hyacinthe en mai.

« Nous avons investi beaucoup d’argent dans ce déménagement. Je ne peux pas mettre mes employés à la porte du jour au lendemain et leur dire que nous ne sommes plus autorisés à opérer », estime M. Lussier.

Un avis partagé par le propriétaire de la bâtisse qui nous a contactés hier mercredi. « Pour le moment, la situation est en attente. Il est certain que mon locataire ne procédera pas à la mise à pied de 12 personnes. Cela n’a aucun sens », mentionne Jean-Guy Dubé.

Celui-ci possède cet édifice industriel depuis 20 ans et assure ne jamais avoir reçu de plaintes du voisinage. « Lorsque l’entreprise Ventec occupait les lieux, il y avait aussi du va-et-vient de camions. Mes nouveaux locataires ne se sont pas installés comme des sauvages, la réaction des résidents est une surprise », admet M. Dubé.

Autant la direction de K&C Diesel que le propriétaire du bâtiment comprennent difficilement que le bruit constitue l’irritant majeur pour les résidants du quartier.

« Selon le bail, toutes les activités de K&C Diesel se déroulent dans le bâtiment toutes portes fermées. Il n’y a pas de réglages de moteur qui se font dans la cour de l’usine », soutient M. Dubé.

De son côté, Kévin Lussier assure être prêt à trouver des solutions pour accommoder le voisinage. « Nous ne comprenons pas pourquoi les citoyens de ce secteur ne nous veulent pas comme voisin. Nous sommes prêts à améliorer nos méthodes d’opérations pour les satisfaire », promet M. Lussier.

image