14 août 2014
Les Enfants du Feu s’illustrent une sixième fois à Victoriaville!
Par: Émilie Madore
Simon Maltais, Mélanie Boisvert, Sophie Bouchard, Ian Lalonde et Alexandre-Sacha Simoneau, tous Enfants du Feu, ont remporté la finale du Grand Week-end d’Impro de Victoriaville au début juillet. Photo Nick Simoneau - www.nicksimoneau.com

Simon Maltais, Mélanie Boisvert, Sophie Bouchard, Ian Lalonde et Alexandre-Sacha Simoneau, tous Enfants du Feu, ont remporté la finale du Grand Week-end d’Impro de Victoriaville au début juillet. Photo Nick Simoneau - www.nicksimoneau.com

Le talent maskoutain s’est encore une fois démarqué à l’extérieur de la région et c’est peu dire puisque Victoriaville a véritablement adopté Les Enfants du Feu dans le cadre du 11

On peut dire que Les Enfants du feu ont fait une razzia, parce qu’au terme de ces joutes d’improvisation, ils sont repartis avec trois prix sur quatre. En plus d’être couronnée championne, leur équipe a été nommée la plus sympathique. Le joueur du tournoi se trouve de plus dans leurs rangs en la personne de Simon Maltais.

« Ça faisait trois ans que le tournoi était sur la glace et quand on a appris que ça revenait cette année, on ne voulait même pas y aller puisque ça faisait déjà cinq ans qu’on y allait, a expliqué Ian Lalonde, Enfant du Feu. On a invité François Jean, président du tournoi, au cours de notre dernière saison d’improvisation et il nous a dit qu’on n’avait pas le choix de participer au Grand Week-end, que les gens de Victo nous attendaient. »

En participant pour une sixième fois à ce rendez-vous d’improvisation, Les Enfants du Feu sont arrivés avec l’idée de jouer la carte de la galanterie. Ainsi, à tous les jeux ils ont laissé les autres équipes passer en deuxième.

« Stratégiquement, c’était assez casse-gueule, avoue l’improvisateur. En délaissant l’avantage de passer en deuxième, on s’est mis dans l’eau chaude, mais ça a rapporté parce que du début à la fin, on a joué galant et c’est probablement pour ça que nous avons remporté le titre de l’équipe sympathique du tournoi. »

Les quelque 3 000 spectateurs ont pu assister à de l’improvisation de qualité, selon Ian Lalonde. De Montréal à Rivière-du-Loup et de Sherbrooke à Toronto, « ça a été l’édition où il y avait la plus grande compétition entre les équipes. Ça a été ardu et c’est probablement le tournoi où les matchs ont été les plus serrés, donc c’est un titre amplement mérité! »

La clef du succès selon Lalonde, le plaisir qu’a chaque Enfant du Feu à jouer ensemble.

Deux anciens visages ont été ajoutés à la formation pour le tournoi de sorte que la complicité a opèré.

« Comme on a joué régulièrement avec Sophie Bouchard et Alexandre-Sacha Simoneau, la complicité est plus grande, mais aussi le plaisir et la confiance qu’on a les uns envers les autres. Chacun a son rôle précis, chacun amène du leadership, de l’énergie et de la folie. Tout ensemble on se fait confiance et on pourrait jouer les yeux fermés… C’est ce qui fait la grande force et la longévité des Enfants du Feu », a terminé Ian Lalonde.

La saison 2014-2015 des improvisateurs maskoutains devrait débuter le 31 août, toujours au Zaricot. Concours, folies et plaisir seront au rendez-vous. À vous de les découvrir!

image