25 juin 2015
Fondation Honoré-Mercier
Les frères Lassonde ajoutent 50 000 $ à leur don
Par: Jennifer Blanchette
Les frères Michel, Jean et Pierre Lassonde ont versé 350 000 $ à la Fondation Honoré-Mercier pour financer un programme de bourse dédié à l’enseignement de la médecine familiale à l’UMF Richelieu-Yamaska. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les frères Michel, Jean et Pierre Lassonde ont versé 350 000 $ à la Fondation Honoré-Mercier pour financer un programme de bourse dédié à l’enseignement de la médecine familiale à l’UMF Richelieu-Yamaska. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les frères Michel, Jean et Pierre Lassonde ont choisi de grossir la cagnotte versée à la Fondation Honoré-Mercier en ajoutant 50 000 $ à leur don initial de 300 000 $.

publicité

La Fondation, qui a créé le programme de bourses MJP Lassonde dédié à l’enseignement et la recherche à l’Unité de médecine familiale Richelieu-Yamaska (UMF), recevra cette somme supplémentaire à condition qu’elle y verse le même montant d’ici décembre 2016.

« Les responsables de la Fondation nous ont fait voir que c’était un projet porteur pour la population maskoutaine. Je crois que l’UMF est un joyau. On attire ici de jeunes médecins et nous devons leur offrir un cadre de travail stimulant », a exprimé Michel Lassonde, lors du dévoilement de la somme.

Son frère Jean, lui-même médecin, a indiqué que sa famille avait choisi le projet déposé par la Fondation, car « l’instruction et l’éducation sont des priorités. La société nous instruit et nous permet de travailler et de prospérer. C’était notre devoir moral de lui redonner à notre tour ».

Pour souligner la générosité des trois mécènes, l’UMF a été rebaptisée Centre d’enseignement de la médecine de famille MJP Lassonde – UMF Richelieu-Yamaska.

La Fondation Honoré-Mercier s’est également engagée à enrichir le Fonds MJP Lassonde de 100 000 $ supplémentaires d’ici 10 ans, ce qui portera le pécule à 500 000 $ au total.

Pour assurer une saine gestion du don, seuls les intérêts générés par le fonds seront utilisés pour remettre des bourses aux demandeurs. La famille Lassonde a toutefois imposé deux conditions à l’obtention d’une bourse : le médecin rattaché au projet d’étude doit s’engager à pratiquer dans la région maskoutaine pour cinq ans et le dossier doit nécessiter un financement minimal de 10 000 $.

« Je crois que d’ici la fin de l’année, nous serons en mesure d’ouvrir un concours pour remettre une première bourse. Les dossiers seront choisis en fonction de leur qualité et de leurs retombées pour la communauté », a expliqué Isabelle Doyon, directrice générale de la Fondation Honoré-Mercier.

Mme Doyon a également précisé que malgré la création du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), toutes les sommes amassées ou remises à la Fondation sont utilisées sur le territoire Richelieu-Yamaska.

Le don initial de 300 000 $ des frères Lassonde provient de la contribution qu’ils avaient autrefois versée à la Fondation du Collège Antoine-Girouard, aujourd’hui dissoute en raison de la fermeture del’établissement en juin 2013.

Plus d’une trentaine d’organismes maskoutains avaient répondu à l’appel philanthropique des Lassonde lancé au printemps 2014. Leur choix s’était finalement arrêté sur le dossier présenté par la Fondation Honoré-Mercier.

Michel Lassonde a d’ailleurs laissé savoir que ses frères et lui « ne ferment pas la porte » quant à l’idée de bonifier à nouveau le programme de bourses de l’UMF.

image