26 janvier 2017
Collège Saint-Maurice
Les garçons au rendez-vous
Par: Rémi Léonard
Les inscriptions pour la première rentrée mixte de l’histoire du Collège Saint-Maurice sont en hausse par rapport à l’an dernier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les inscriptions pour la première rentrée mixte de l’histoire du Collège Saint-Maurice sont en hausse par rapport à l’an dernier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La première cohorte masculine à faire son entrée au Collège Saint-Maurice (CSM) en septembre prochain ne sera pas si marginale par rapport aux filles. Déjà une trentaine de garçons ont répondu présents et une deuxième vague d’inscription reste à venir, a indiqué la directrice générale de l’établissement, Marie-Claude Tardif.

Publicité
Activer le son

« Ça dépasse nos attentes. Nous allons pouvoir les répartir dans toutes les classes », a-t-elle précisé. Aucun garçon ne se retrouvera isolé dans un groupe presque exclusivement féminin, a aussi assuré la directrice.

Les nouveaux programmes du CSM – proposant les volets multimédia et robotique – comptent pour beaucoup dans cet engouement puisqu’ils « suscitent l’intérêt des garçons », selon la directrice. Mieux, l’attrait pour ces domaines ne se limite pas qu’à la clientèle masculine puisque l’ensemble des inscriptions est en hausse de 40 % comparativement à pareille date l’an dernier, a avancé Mme Tardif.

Renverser la tendance

« Ça prouve que les gens nous font confiance », a-t-elle commenté. Il s’agit en effet de résultats encourageants pour l’institution plus que centenaire, dont le virage entrepris l’an dernier avait comme objectif avoué de regarnir ses effectifs, tant en laissant entrer les garçons qu’en attirant davantage de filles. Il en allait de la survie de l’institution, prétextait alors la direction.

Moins d’un an plus tard, c’est avec un « grand optimisme » que la nouvelle directrice générale poursuit les changements annoncés. Après l’arrivée de la « classe du futur » et des nouveaux programmes, l’année en cours permettra aussi au collège d’apporter quelques ajustements aux infrastructures et au contenu de certains cours pour s’adapter à l’arrivée des garçons l’an prochain. « Le tournant se fait déjà. On va être prêt pour la mixité en 2017 », a catégoriquement affirmé Marie-Claude Tardif.

Elle souhaite d’ailleurs tenir une activité d’accueil pour les nouveaux élèves lors de la prochaine rentrée, une façon de dire bienvenue aux garçons et aux filles qui entreront au secondaire. L’activité pourrait devenir une nouvelle tradition au CSM, espère-t-elle.

Redéfinir son identité

Se distinguant jusqu’à tout récemment comme étant, entre autres, une école de filles, le Collège Saint-Maurice devra dorénavant se démarquer différemment. Les domaines couverts par les nouveaux programmes – notamment la robotique, la programmation, l’animation et la modélisation 3D, les communications ou l’ingénierie – pourraient bien faire partie de la nouvelle identité de l’établissement. « Ce sont des secteurs porteurs d’avenir et ils répondent à des besoins qui étaient peu exploités jusque là dans les écoles », croit la directrice, parlant même de programmes « uniques au Québec ».

Si le regain d’intérêt manifesté récemment envers le CSM parvient à se maintenir, l’établissement pourrait revenir à des effectifs plus durables. L’institution aura ainsi gagné son pari et sera mixte de la première à la cinquième année du secondaire pour souligner son 145e anniversaire en 2021.

image